Quel sera le visage de l’Amiens SC contre Ajaccio ?

Amiens SC
Christophe Saidi/FEP/Icon Sport

Après un début d’année perturbée par les blessures et surtout le Covid, Philippe Hinschberger retrouve un effectif quasiment au complet pour la réception d’Ajaccio, mercredi en match en retard de la 20ème journée de Ligue 1. Entre principe de précaution avec les joueurs qui n’ont pas joué depuis un mois, rotations limitées dans certains secteurs et au contraire une concurrence exacerbée à d’autres postes, l’entraîneur de l’Amiens SC dresse un bilan détaillé de l’état de forme de son groupe. 

Lachuer devrait encore rendre service en défense

Annoncé forfait pour le déplacement à Rouen le week-end dernier, Emmanuel Lomotey est cette fois-ci apte pour la venue d’Ajaccio, mercredi. Pour autant, l’international ghanéen devrait débuter la rencontre sur le banc. « Il a repris dimanche l’entraînement collectif et trois jours ça me paraît court pour faire un match complet contre une équipe qui a un fort potentiel offensif. Affaire à suivre. Mathis Lachuer a bien fait l’intérim à ce poste qui n’est pas le sien avec son agressivité, sa bonne relance, sa vitesse et son jeu de tête, détaille Philippe Hinschberger. Il est capable de tenir ce poste qui est – pour lui – un poste de dépannage. Je pourrais le faire jouer dans les buts qu’il serait encore content ! Il s’en fout du poste et je sais qu’il répondre présent si je le fais jouer. »

Au milieu, la concurrence fait rage

Non vacciné et touché par le Covid fin décembre, Arnaud Lusamba a fait partie des joueurs qui ont rapidement fait leur retour à l’entraînement. Pour autant, l’ancien capitaine de l’Amiens SC débutera-t-il le premier match de championnat depuis un mois ? Le doute peut exister au regard des forces en présence à son poste. « On a pléthore de choix au milieu de terrain, il y aura obligatoirement des malheureux. Sur le premier match, ce sera sur l’état de forme global que l’on peut avoir sur nos joueurs, précise le coach de l’ASC. Après, ce sera sur les performances en se demandant sur ce poste, quel joueur peut être le plus efficace, le plus percutant, etc. On a pas mal joué avec Gnahoré, Benet et Lusamba, ça s’est plutôt bien passé. On a une bonne nouvelle aujourd’hui pour moi qui est le retour en forme de Bongani Zungu parce qu’il a une qualité de passe et une qualité technique qui sont intéressantes. Affaire à suivre. Ca fait de la rotation dans une zone du terrain où il y a beaucoup de dépenses. » De quoi envisager un Arnaud Lusamba relancé en douceur face à Ajaccio ?

En attaquant, Tolu ou Bamba pour accompagner Akolo ?

Alors que Philippe Hinschberger était dans une position particulièrement inconfortable en début d’année, Kader Bamba et Aliou Badji étant blessés et Tolu Arokodare touché par le Covid. L’entraîneur de l’Amiens SC peut désormais se targuer d’avoir « tout le monde à 100% » en intégrant Chadrac Akolo, qui devrait débuter dans le onze de départ. « Il a retrouvé son vrai poste de deuxième attaquant. Il est malin, a été plutôt efficace sur les derniers matches et c’est intéressant pour lui de retrouver de la confiance à un bon moment, apprécie Hinschberger. On a les deux grands qui ont flambé sur la fin d’année mais ne sont pas forcément prêts pour démarrer ensemble aujourd’hui. Et puis on a Kader qui est revenu dans un état de forme que je trouve meilleur qu’en fin d’année dernière. Au moment d’aborder ce match, je sais que j’ai quatre attaquants qui sont plutôt en forme. Je croise les doigts pour qu’ils me donnent raison. »

En ce qui concerne les joueurs encore indisponibles, l’Amiens SC a décidé de prendre son temps avec Nicholas Opoku, qui reprendra dans un premier temps en équipe réserve et avec plusieurs matches au programme. De son côté, Mathieu Dossevi poursuit un programme de reprise individualisée, alors que Mickaël Alphonse a réintégré le groupe en début de semaine après avoir contracté une grosse infection pulmonaire durant la trêve.

Romain PECHON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.