Quel retour de trêve pour le RC Lens ?

RC Lens
Anthony Dibon / Icon Sport

Revenu à la place de dauphin du Paris Saint-Germain à la faveur d’une journée positive en termes de résultats avant la trêve, le RC Lens se doit de relancer idéalement la machine dans la dernière ligne droite de 2021 mais va devoir faire face à la gestion d’un retour de trêve qui n’est pas réellement sa spécialité.

Se servir de Montpellier

S’il y a un point commun à trouver sur les rencontres du RC Lens disputées après les trêves internationales, c’est bien que les Lensois sont passés à côté d’une période. A Bordeaux (3-2), mi-septembre, les Artésiens manquaient le second acte. A Montpellier (0-1), un mois plus tard, ils passaient à côté des quarante-cinq premières minutes. « Ces matches de retour de trêve, quand on a plusieurs joueurs sélectionnés avec des retours décalés, on a toujours quelques interrogations, avoue Franck Haise. Contre Montpellier on n’avait pas fait la première mi-temps attendue même si on était à 0-0 à la pause et je pense que ça avait un peu joué, mais je crois surtout que c’est un état d’esprit. »

Néanmoins, pour corriger l’approche manquée dans l’Hérault, le staff lensois n’a pas reproduit les mêmes choses que durant la trêve d’octobre. « Il faut vite se remettre à la compétition dès la première seconde du match. Qu’il y ait trêve ou non, c’est ce que l’on doit avoir en tête, martèle Haise. Pour la trêve d’octobre, on avait annulé le match d’octobre en raison des absences et du gros match qui attendait la réserve. Là, on l’a maintenu. Ca nous a permis de rester dans une forme de compétition et de faire une bonne première mi-temps mais aussi une deuxième moins intense. Ca nous rappelle qu’il faut être intense. Il faudra l’être à Brest. »

Car si les Bretons traînent dans le bas du tableau, ils restent sur sept points pris lors des trois derniers matches en ayant notamment affronté Lille et Monaco. « Il y a eu un changement d’entraîneur, de staff et il faut laisser un peu de temps pour que les choses se mettent en place parce que chaque coach a ses demandes, affirme l’entraîneur lensois. C’est certainement ce qui a fait qu’il y a eu un début insuffisant en termes de résultats. Ils ont retrouvé de la solidité, ont marqué à tous les matches et ils ne sont que cinq à l’avoir fait dans les cinq grands championnats parce que leur force de frappe offensive est de qualité. Je ne suis pas étonné que leur forme est ascendante et je pense qu’ils ne vont pas s’arrêter là. Je connais la difficulté qui nous attend là-bas. »

Comme face à Troyes, il y a quinze jours, les Artésiens devront donc faire preuve d’une grande prudence au moment d’affronter une équipe de deuxième partie de tableau en bonne forme. Pour s’éviter un nouveau retour de trêve compliqué. Le tout sans Wesley Saïd – blessé – ni Florian Sotoca – suspendu. Pas une mince affaire.

Adrien ROCHER

BREST – RC LENS

Quatorzième journée de Ligue 1 Uber Eats

Dimanche 21 novembre, 13 heures

Stade Francis Le Blé, Brest

Arbitre : M. Wattelier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *