Przemyslaw Frankowski (RC Lens) : « Des contacts humains très chaleureux »

RC Lens
MAO / Panoramic / Imago

Excellente surprise du début de saison, Przemyslaw Frankowski a réussi son intégration au RC Lens grâce à de très bons matches. Transfuge du Chicago Fire durant l’été, le Polonais est revenu sur son arrivée dans le Pas-de-Calais.

Qu’est-ce qui a facilité votre intégration pour être efficace aussi rapidement ?

J’ai joué en MLS depuis le mois de février et quand le transfert s’est conclu, j’étais déjà prêt, entraîné. Ca n’a posé plus de problèmes que ça pour m’intégrer ici. En arrivant ici, j’ai été très bien accueilli, il y avait des contacts humains très chaleureux et j’ai pu m’intégrer beaucoup plus facilement.

Comment avez-vous démarré le football et comment se sont opérés vos choix de clubs durant votre carrière ?

Dans ma famille, j’ai deux frères plus âgés et ils jouaient déjà au football. Il y a eu une envie de jouer avec eux et je me suis mis à progresser petit à petit. Ma fratrie m’a donné envie de jouer au football. J’avais déjà un bon niveau quand je jouais et j’ai eu plusieurs propositions. J’en avais une de Chicago et une de Grozny, en Russie. J’ai choisi les États-Unis parce que la MLS valorisait mon niveau.

Connaissiez-vous l’existence d’une forte communauté polonaise ici ?

J’ai beaucoup de chance de rencontrer des Polonais dans les clubs où je passe. A Chicago, où j’étais avant, il y a un million de Polonais ! Je savais qu’il existait une communauté polonaise ici et ça me fait très plaisir de jouer et d’être encouragé par des compatriotes qui vivent ici.

Vous brillez sur le côté gauche, est-ce naturel de jouer à ce poste et d’y être aussi à l’aise ?

Ca ne me dérange pas de jouer à gauche. Ca m’avantage quand j’attaque un adversaire parce que ça peut me permettre de partir d’un côté ou de l’autre.

Avez-vous un poste de prédilection ?

Je peux jouer aussi bien à gauche qu’à droite, ça ne me pose pas de problèmes. J’aime beaucoup l’organisation actuelle et mon poste.

Pourquoi Lens est-il plus à l’aise contre les gros ?

Jouer contre une petite équipe peut être compliqué, on a parfois des surprises. Contre Metz, même malgré la victoire 4-1 c’était un match très difficile. Le championnat de France n’est pas facile. Le niveau est élevé.

 

Pour Franck Haise, il est « quelqu’un de très ouvert, d’intelligent »

L’intégration d’un joueur interroge toujours, surtout quand c’est un étranger qui vient d’un autre pays étranger. Il faut s’adapter à pas mal de choses comme la culture, la langue, un nouvel environnement. L’avantage ici c’est qu’il y a un environnement au club qui est très accueillant et – au niveau de la région – qui a plutôt de la bienveillance pour Przemyslaw. Ca a certainement facilité son intégration. L’autre chose qui a facilité ça, c’est qu’il a fait les efforts pour discuter en anglais, qui prend des cours de français. C’est quelqu’un de très ouvert, d’intelligent. Dans le football il faut aussi être très bon sur le terrain, ça facilite souvent l’intégration, et comme il l’est… Être aussi performant aussi rapidement est lié à tous ces évènements.

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires