Philippe Montanier (Toulouse) : « On sait que la tâche sera ardue »

Philippe Montanier
Thierry Breton / Panoramic / Imago

Si proches d’une remontée directe la saison passée, les Toulousains – désormais entraînés par Philippe Montanier – caracolent en tête du championnat et visent une place dans les deux premiers en 2021/2022. Présentation de l’adversaire de l’Amiens SC pour cette rencontre de la onzième journée de Ligue 2.

La dynamique

Parmi les candidats déclarés à la montée en Ligue 1, le Toulouse FC de Philippe Montanier ne faillit pas à ses ambitions jusqu’à présent. Accrochés par Ajaccio (2-2) en ouverture de la saison, les Toulousains ont depuis fait le parcours quasi parfait, avec sept victoires et un deuxième nul, contre Le Havre. Néanmoins, la série d’invincibilité toulousaine a pris fin, ce lundi, face à Caen, dans une première mi-temps complètement folle ponctuée des cinq buts de la rencontre (2-3). Toujours en tête, les Violets se doivent de réagir face à un mal classé. Et si un adage veut que les grandes équipes ne perdent jamais deux fois de suite, Toulouse va devoir se mettre à cette hauteur afin de ne pas devoir partager la tête du championnat à la seconde trêve internationale.

Le joueur à suivre

Parmi les rares rescapés de l’excellente saison 2020/2021, Rhys Healey est sur une série quelque peu difficile. S’il a inscrit trois buts lors des deux premières rencontres, permettant de décrocher le nul contre Ajaccio (2-2) et de s’imposer contre Nancy (4-0). Titulaire indiscutable sur le front de l’attaque toulousaine, il a retrouvé le chemin des filets face à Grenoble, il y a deux semaines, après quatre rencontres sans marquer, mais n’a plus frappé depuis. Néanmoins, l’Anglais a déjà fait mal à l’Amiens SC par le passé, ouvrant la marque lors du large succès toulousain contre les Amiénois (3-0) au Stadium, en février dernier.

La déclaration

« Souvent, les bonnes équipes ont ces qualités de pouvoir repartir de zéro à chaque. On attend tous une réaction sur ce match à Amiens, en espérant un résultat au bout. Amiens vient quand même de descendre, a connu la Ligue 1, a des joueurs de qualité, un super entraîneur que j’adore. Forcément, on sait que la tâche sera ardue, surtout sur leurs terres, mais si on a de l’ambition, on n’a pas d’autre choix que de remporter ce match. Entre les nuls et les victoires, ou entre les défaites et les nuls, il n’y a parfois pas grand chose. Je m’en tiens plus à ce qu’ils font. Ils ont fait une bonne performance à Nîmes, et je me fie plus à ça qu’aux statistiques. »

Philippe Montanier (entraîneur de Toulouse)

Le mercato

Ils sont arrivés : Brecht Dejaegere (milieu, La Gantoise) ; Ado Onaiwu (attaquant, Yokohama) ; Rasmus Nicolaisen (défenseur, Midtjylland) ; Mikkel Desler (défenseur, Haugesund) ; Denis Genreau (milieu, Macarthur) ; Yanis Begraoui (attaquant, Auxerre) ; Logan Costa (défenseur, Reims).

Retour de prêt : Issiaga Sylla (défenseur, Lens) ; Kléri Serber (milieu, Sète).

Ils sont partis : Janis Antiste (attaquant, La Spezia) ; Amine Adli (milieu, Leverkusen) ; Kelvin Amian (défenseur, La Spezia) ; Deiver Machado (défenseur, Lens) ; Mathieu Gonçalves (défenseur, Neuchâtel) ; Wesley Saïd (attaquant, Lens) ; Efthymios Koulouris (attaquant, Atromitos) ; Steven Moreira (défenseur, Columbus) ; Aaron Leya Iseka (attaquant, Barnsley) ; Mauro Goicochea (gardien, sans club) ; Firmin Mubele (attaquant, sans club) ; Kalidou Sidibé (milieu, Quevilly, prêt).

Fins de prêts : Vakoun Bayo (attaquant, Celtic) ; Sébastien Dewaest (défenseur, Genk) ; Manu Koné (milieu, Monchengladbach).

Le chiffre

1 – Toulouse n’a perdu qu’un seul de ses quatorze derniers matches de Ligue 2 (9 victoires, 4 nuls), mais c’était le dernier en date, contre Caen (2-3). Dans le même temps, l’Amiens SC n’a gagné qu’un seul de ses quinze derniers matches de Ligue 2 (9 nuls, 5 défaites). Un vrai choc de dynamique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.