Philippe Hinschberger (Amiens SC) : « Regarder le plancher plutôt que le plafond »

Hinschberger Amiens SC
Christophe Saidi/FEP/Icon Sport

Près d’un mois après son dernier match de Ligue 2 perdu face au Paris FC, l’Amiens SC revient aux affaires en championnat avec un déplacement à Rouen pour y affronter QRM, samedi. Un match que les Picards abordent dans la peau dans une situation encore peu envieuse qui amène Philippe Hinschberger à faire preuve de prudence et à rappeler l’ordre des priorités sur cette deuxième partie de saison. Entretien.

Philippe, depuis trois semaines, il y a eu une coupure, un match de coupe de France dans un contexte particulier, le Covid et des joueurs qui sont restés sans jouer plusieurs semaines. Tout cela vous plonge-t-il dans le flou ?

Oui. On veut se raccrocher à ce qu’on connaît. C’est quand même un peu plus ferme d’utiliser un maximum de joueurs qui ont des minutes dans les jambes. Des joueurs qui seront en forme. On a aussi des joueurs absents pour Covid qui étaient totalement asymptomatiques et qui, après l’isolement, ont repris le travail en individuel. Il ne faut pas trop se poser de questions, faire joueur le maximum de gens en forme, et après on verra bien.

N’avez-vous pas l’impression de revivre un peu ce que vous avez vécu en début de saison ?

La grosse différence, c’est que je les connais maintenant. C’est une différence importante. Quand on a récupéré Badji au début, on était dans l’inconnue totale. Maintenant, on connaît à peu près l’état de forme du joueur. Rien que de le regarder, ça nous donne déjà des indices.

Commencer par Quevilly plutôt qu’Ajaccio, cela change quelque chose ?

Non, ce sont des matches à jouer quoiqu’il arrive. On n’a pas joué la semaine dernière, donc il n’y a pas de discussion, c’est reporté et c’est tout. Dans cette période où ça caille, où les terrains sont moins bons, faire moins de présence, ce n’est pas plus mal. Cela nous permet de mobiliser pas mal de monde. Il y aura obligatoirement de la rotation pour ces trois matches à venir.

Se maintenir en Ligue 2 est l’objectif prioritaire du club.

Avec un match en retard, l’Amiens SC est de nouveau dix-septième. Diriez-vous que la situation demeure fragile ?

Bien sûr. Seulement la moitié du chemin est faite. Si on revient au 15 septembre, avoir vingt-et-un points à la trêve, c’est une belle opération. On a pris pas mal de points sur les deux derniers mois. J’entends bien continuer sur cette lancée. On aura un huitième de finale de coupe de France à la fin du mois. Les gens sont vite focalisés sur ça, mais chaque chose en son temps. Le championnat nous donne trois matches en une semaine, il faut qu’on les utilise au mieux pour bien repartir en championnat. Je reste focus sur le championnat, je n’oublie pas que l’on a besoin d’encore au moins une vingtaine de points si on veut se maintenir en Ligue 2, ce qui est l’objectif prioritaire du club.

Alors que Bernard Joannin s’est beaucoup projeté sur la saison prochaine à l’occasion de ses vœux, vous avez rappelé que l’objectif maintien était la priorité. C’est une manière de rappeler que rien n’est fait ?

Le président connaît mon discours, moi j’ai changé mes objectifs pour le bien du club. Ca peut arriver. D’autres clubs sont en danger aujourd’hui. Il faut savoir ravaler sa salive et regarder le plancher plutôt que le plafond. Il faut se servir de ces objectifs pour l’année prochaine. La saison prochaine, je sais comment je veux qu’elle commence. Je tente juste de prêcher pour le bien du club. Il est important de bien partir pour bien figurer, et dire que l’année prochaine on joue le top 5. On a bien redressé la barre. Si on attaquait la saison avec l’équipe d’aujourd’hui, je pense que l’on aurait pas eu les désagréments des deux premiers mois de championnat. Le jour où vous n’arrivez pas à choper la victoire au bon moment, eh bien vous dégagez. Ce n’est pas honteux de le dire. Je suis optimiste dans mes discussions avec le président, dans mes prévisions avec John (Williams).

Propos recueillis par Romain PECHON

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans cet article ? Contactez la rédaction en précisant le titre de l'article

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires