Philippe Hinschberger (Amiens SC) : « Que ce soit une belle fête pour Anzin-St-Aubin et qu’on se qualifie de notre côté »

Hinschberger Amiens SC

Pour son entrée en lice en coupe de France, l’Amiens SC a hérité d’un tirage particulièrement clément avec un déplacement dans l’Artois face à Anzin-St-Aubin, pensionnaire de première division de district. Un match qui sera également marqué par des retrouvailles entre Michel Ettorre, membre du staff du club de la périphérie d’Arras, et Philippe Hinschberger, le coach amiénois, partenaire pendant une dizaine d’années au FC Metz dans les années 1980.

Sa réaction au tirage au sort

« Je ne sais pas trop où on va jouer, (NDLR : normalement à Arras), avec tout le respect qu’on a pour ce club, c’est normalement un bon tirage. La coupe de France est toujours faite de surprises, maintenant on aborde bien évidemment ce match pour le passer. Les premiers tours, ça peut tout de suite être chaud quand tu joues une N2 ou N3. Le football a cette possibilité, c’est le seul sport collectif qui propose cela, de voir le gros affronter le petit et avec une chance de voir une équipe plus faible d’éliminer la plus forte.

Dans le rugby, ça n’existe pas et ce serait impossible. C’est la même chose dans le volley, avec des critères qui font que tu ne peux pas rivaliser. Dans le football, tout le monde peut rivaliser sur un match. Il faut que ce soit une belle fête pour le club d’Anzin-Saint-Aubin et qu’on se qualifie de notre côté. L’an dernier, c’était un peu n’importe quoi avec les parcours différents, même si à Grenoble on avait eu la chance de tirer Monaco et d’avoir une belle affiche au stade des Alpes (NDLR : défaite 1-0). »

Ses retrouvailles avec Michel Ettore

« On a gagné deux coupes de France ensemble, en 1984 et 1988, le match à Barcelone en 1984 (NDLR : victoire 1-4 en en seizièmes de finale de la Coupe des coupes) on était ensemble aussi. Je l’avais vu au tirage au sort du cinquième tour à Amiens il y a trois semaines, je sais qu’il donne un coup de main au club. On a joué très longtemps ensemble, on était même en chambre ensemble. Je l’ai déjà eu au téléphone, il m’a appelé tout à l’heure, ils sont super contents, c’est un tirage top pour eux. C’est un peu la belle histoire de ce tirage au sort (rires). »

Tous propos recueillis par Romain PECHON

Un commentaire

Commenter
  1. Allez Anzin St-Aubin ! Que cette équipe gagne, au point où on est de toute manière. Tant qu’on aura pas touché le fond, rien ne changera à l’ASC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.