Philippe Hinschberger (Amiens SC) : « On est barragiste, c’est ça la vérité ! »

Hinschberger Amiens SC
Christophe Saidi/FEP/Icon Sport

Quinzième à la trêve, l’Amiens SC a de nouveau glissé dans la zone rouge au gré des matches disputés durant sa période de repos forcé en raison du Covid. De retour à la compétition, les joueurs de Philippe Hinschberger sont de nouveau sous pression, avec la nécessité de prendre de gros points pour s’extirper le plus vite possible de cette position assez inconfortable. 

Philippe Hinschberger, partagez-vous l’avis de votre vice-président qui estimait avant QRM que l’enchaînement de matches à venir allait être le tournant de la saison de l’Amiens SC ?

On a un match de coupe dans ces quatre matches qui n’aura que peu de conséquences parce que si tu perds, tu sors de la coupe et si tu gagnes, tu vas en quarts. J’ai envie d’y aller, c’est très sympa, mais on discutera de ça dans dix jours. Il faut absolument que l’on se concentre sur le championnat. On a du monde pour jouer la coupe, c’est clair, ce n’est pas un soucis par rapport à ça, mais ne perdons pas de tête notre objectif prioritaire. Aujourd’hui, on aborde le match contre Ajaccio, on ne sait pas si on va prendre des points. On est barragiste, c’est ça la vérité. Le reste, c’est de la littérature. On a besoin de prendre des points pour s’extirper de cette zone.

Parce qu’il est important de ne pas reproduire ce que l’on avait vécu en début de saison…

On a vu ce que c’est que de partir à l’envers en juillet et août. Si tu repars à l’envers là, il est bien évident que tu vas te remettre la tête dans les chaussures et tu n’auras pas forcément la possibilité de faire ce que tu as fait en novembre et décembre. On n’a pas envie de souffrir et d’aller chercher seulement des nuls comme on l’a fait pendant trois mois et qui nous ont servi pour à peine garder la tête hors de l’eau. J’attends que l’on reparte fort pour qu’on ait une deuxième partie de saison beaucoup plus sereine et que l’on puisse travailler dans le calme et que l’on puisse, avec beaucoup de lucidité et d’envie, poser les contours de l’équipe de l’année prochaine.

Propos recueillis par Romain PECHON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.