Philippe Hinschberger (Amiens SC) : « On a été affligeant techniquement »

Hinschberger Amiens SC
FEP/Panoramic/Imago

Battu à Dijon (1-0) en dépit d’une supériorité numérique pendant toute la seconde période, l’Amiens SC a concédé sa cinquième défaite de la saison. De quoi amener Philippe Hinschberger à tirer un constat lucide sur la situation actuelle de son équipe, de nouveau relégable à l’issue de cette 12ème journée de Ligue 2.

L’Amiens SC est passé à côté de son match

« Ce n’est pas du tout le match que j’attendais, c’est l’adversaire qui l’a fait en première mi-temps. Ensuite, on a joué en supériorité numérique, on est bien placé pour savoir que ce n’est pas facile. On a la possession mais on a été affligeant techniquement, on a rarement été dans le bon tempo, il y a eu trop de manques techniques. On a souffert devant la qualité de notre adversaire. Est-ce qu’on est à notre réel niveau, à un moment donné il faut qu’on se pose les bonnes questions. Le classement est déguelasse depuis le début de saison. Aujourd’hui, notre classement reflète ce que l’on produit. On le voit à nos difficultés pour se procurer des occasions nettes. Je donne comme objectif de gagner trois matches d’ici la trêve. Il faut qu’on arrive à dix-huit vingt points à la trêve. Dans notre situation, il faut être lucide sur ce que l’on peut viser. Si notre valeur technique correspond à ce qu’on a montré ce soir, ça va être très compliqué. Je suis dans l’incompréhension. Maintenant, je peux aussi tout changer. Il y a un gros travail en profondeur. Le chantier est énorme. »

Propos recueillis par Romain PECHON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

10 Commentaires

  1. La lucidité et l’honnêteté ne payent malheureusement pas dans le foot… Et on ne transforme pas des bourrins en chevaux de courses. Le coach, malgré ses compétences et toute sa bonne volonté ne pourra pas faire de miracle avec un effectif de chèvres.

  2. La lucidité oui mais après on fait quoi ? Nous sommes au tiers du championnat et après chaque match le même discours. On voit très bien que depuis la 1ere journée c est le néant techniquement ou tactiquement ! On appelle cela une évolution négative ! La fin de saison va être longue… Car faut arrêter de rêver cette « équipe » n en est pas une mais un assemblage de « joueurs »…

    • exactement ! les coupables : joanin et son joueur de casino williams a empiler des mauvais joueurs , et faire n’importe quoi ! ils massacrent tout le beau travail de pelissier , c’est une honte ! le verre a moitié vide est presque vide joanin, tu nous ramene en national