Philippe Hinschberger (Amiens SC) : « Mettre les choses en place et qu’une ossature se dégage »

Hinschberger Amiens SC

A un peu plus de deux semaines de la reprise du championnat, l’Amiens SC va disputer son troisième match amical, ce mercredi face à Charleroi. Après avoir donné du temps de jeu à de nombreux joueurs jusqu’ici, Philippe Hinschberger est désormais animé par l’envie de voir au maximum l’équipe qui débutera la saison face à Auxerre, le 24 juillet. Entretien.

Le programme depuis la fin du stage au Touquet

« On a continué notre petit bonhomme de chemin. On a accordé du repos samedi et dimanche car on sortait d’une semaine très chargée avec le match en plus. Depuis le début, on a toujours touché le ballon et fait pas mal de jeu depuis le début, ça ne change pas trop sur cette troisième semaine. Ce qui change c’est le nombre de séances comme on a deux matches au programme. On a repris lundi matin avec deux entraînements, on en a fait un aujourd’hui (mardi), on en fera un léger demain (mercredi) et on partira pour aller disputer notre match amical qui sera au final la plus grosse séance d’entraînement de la semaine en fait. Jeudi et vendredi on aura un entraînement et uniquement le match samedi. »

Amiens SC : Philippe Hinschberger au sommet de la hiérarchie

Du sang neuf et un temps de jeu à répartir

« On peut envisager tout ce qu’on veut mais je ne peux pas jouer avec une équipe qui a 18 ans de moyenne d’âge non plus. On se rapproche aussi de la compétition, on sera sur le grill dans deux semaines et demi et les temps de jeu ne vont pas se répartir. On va pouvoir faire entrer des joueurs style Tolu, (Chadrac) Akolo et (Charbel) Gomez qui vont nous apporter des solutions dans le domaine offensif. Maintenant, il faudra être prudent parce que ça restera leur premier match. On va donc aussi gérer un peu les temps de jeu. Maintenant, ce n’est pas obligatoire faire deux équipes différentes, c’est plutôt savoir qui peut jouer 90 minutes, 60 ou 45 en fonction de son état physique. Iron (Gomis) qui est sorti par précaution lors du dernier match va bien, il en est de même pour (Youssouf) Assogba et (Valentin) Gendrey qui avaient des tensions derrière la cuisse. »

Amiens SC : Amadou Ciss absent contre Charleroi, Lomotey de retour ?

Commencer à dégager une ossature 

« A ce stade de la préparation, se déplacer avec 20 joueurs et donner du temps de jeu à chacun, tu peux te heurter à des choses incompréhensibles qui font que tu vas jouer à deux semaine du championnat avec une équipe qui n’a aucune chance de démarrer le premier match. C’est important de donner du temps et de découvrir les joueurs mais il est aussi important de pouvoir s’appuyer sur des joueurs plus sûrs de débuter la saison. Ca arrive rapidement, il n’y a plus de temps à perdre. Il faut mettre les choses en place et qu’une ossature se dégage. Maintenant, ce n’est jamais simple quand un match est programmé comme ça en milieu de semaine pour savoir comment on a récupéré des séances sur le plan athlétique. On sort de deux séances avec beaucoup d’intensité avant ce match et ce n’est pas forcément comme ça qu’on travaille dans l’année. »

Confirmer les progrès vus face au Havre

« C’était un match intéressant, où on a mis beaucoup d’ingrédients dedans, en se procurant notamment beaucoup d’occasions en première mi-temps. Le seul regret de ce match est de ne pas mener 3-0 à la mi-temps. Il faudra confirmer les progrès du Havre mais on sera aussi dans la recherche d’éléments supplémentaires, dans le rythme, notre qualité technique, nos transitions défensives, notre manière de défendre en bloc. Sur le plan offensif, on va encore chercher des connivences entre les joueurs, notamment avec ceux qui vont entrer. Il faut encore créer des connexions.  »

Tous propos recueillis par Romain PECHON

AMIENS SC (L2) – CHARLEROI (D1 belge)

Mercredi 7 juillet, 18 heures

A suivre en live vidéo sur le 11 Amiénois

AMIENS SC : Gurtner, Rongier – Assogba, Gendrey, Lomotey (?), Mendy, Monzango, Sy, Xantippe – Fofana, Gene, Gomis, Lachuer, Lusamba, Papeau, Traoré – Akolo, Diakhaby, Colin, Lahne, Tolu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.