Philippe Hinschberger (Amiens SC) : « C’est un match un peu charnière »

Amiens SC Hinschberger

Alors que l’Amiens SC n’a plus gagné depuis deux mois et pointe à une très inconfortable dix-huitième place, Philippe Hinschberger est bien conscient que le déplacement à Dijon pourrait être un tournant dans la saison picarde en cas de bon résultat en Bourgogne. Quoi qu’il en soit, l’entraîneur amiénois espère voir son équipe dans la continuité des bonnes choses entrevues par instants sur les quatre dernières rencontres. Entretien.

Philippe Hinschberger, aussi bien à Amiens qu’à Dijon, on mise beaucoup sur le match à venir pour se relancer…

C’est un match un peu charnière quand on est mal classé, en déficit de points comme peut l’être Dijon ou nous-mêmes. Une fois qu’on a dit ça, il faut enlever ce côté un peu dramatique. Quand tu es mal classé et que tu joues un autre mal classé, c’est un match qui vaut un peu plus, globalement, mais je ne raisonne pas comme ça. C’est une très bonne équipe même s’ils ont quelques absents et ont globalement raté leur début de saison, à notre image. Ils ont une très bonne puissance offensive, sont capables de marquer des buts, ont des occasions. On sait que ce sera un bon match à jouer

Le climat est donc encore totalement serein…

On est vraiment content de retrouver la compétition. J’ai senti des joueurs qui avaient envie de bien faire. On n’est pas porté sur nos résultats récents mais on est responsable de certaines choses. Pour moi, on est responsable de perdre deux points contre Pau, de prendre deux cartons rouges à Nancy. On reste sur une bonne performance contre Toulouse où on n’a pas fait que défendre. On a quand même trois ou quatre situations de buts si on s’applique un petit peu. C’était plutôt positif. Il faut simplement qu’on ait soit la patience, soit plus de réussite, d’intelligence parfois, de qualité technique, de justesse pour faire balancer ces résultats nuls vers des choses plus probantes. On est parfois fautif, mais on est plutôt capable de faire des choses.

A l’issue du dernier mois de compétition, vous avez donc le sentiment donc le sentiment que l’Amiens SC est sur le bon chemin…

J’ai plutôt le sentiment qu’on est sur le bon chemin, oui. On récupère du monde à l’entraînement et les places vont commencer à devenir chères. Tout ça s’élève un petit peu et j’espère que tout ça me donnera raison, à commencer par demain (samedi) soir. Sur les derniers matches, on a eu un état d’esprit positif, avec des gens qui ont envie de bien faire, qui n’ont pas envie de se laisser battre, donc c’est plutôt bien. J’aimerais que ce groupe soit récompensé. Surtout au vu de notre situation où on ne peut pas se permettre de laisser des points en route. Dijon, ce sera un autre match. Il faudra que l’on soit aussi costaud qu’à Nancy défensivement, avec le même état d’esprit, ou celui de Nîmes qui nous a permis de revenir. On ne peut pas dire qu’on ait les stigmates d’une équipe en perdition. Ce n’est pas du tout mon impression.

Que pensez-vous de cette équipe de Dijon ? 

Dijon, c’est costaud, solide, avec de très bons joueurs à l’image de Benzia qui revit dans cette équipe. Quand vous voyez que Valentin Jacob ne joue pas, ça montre la qualité de ceux qui jouent ! Ils ont fait un recrutement très attrayant en début de saison. J’ai bien lu les déclarations du président de Dijon l’an dernier quand ils allaient descendre, il s’est donné deux ou trois ans pour remonter, et il a bien parlé parce que c’est difficile. Ils ont constitué une équipe avec des joueurs qui connaissent la division et font partie des meilleurs du championnat. Ils doivent amener de l’aplomb à cette équipe et la rendre performante.

Propos recueillis par Romain PECHON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *