Philippe Hinschberger (Amiens SC) : « Avec Amadou (Ciss), on n’a pas forcément été copains »

Ciss Amiens SC

En dehors de l’effectif depuis début septembre, Amadou Ciss semble payer la nouvelle concurrence dans le secteur offensif de l’Amiens SC, avec les arrivées de Kader Bamba, Matthieu Dossevi et même Jessy Benet dans les dernières heures du mercato d’été. Si cela explique en grande partie son temps de jeu réduit à néant, ce n’est pas la seule raison de sa mise à l’écart depuis plus d’un mois.

Amadou Ciss victime de la concurrence ?

Acheté pour plus d’un million d’euros en juin 2020, Amadou Ciss peine à confirmer les espoirs placés en lui par la cellule de recrutement de l’Amiens SC. Après une première saison globalement décevante, en dépit d’un bon passage au cœur de l’automne, le Sénégalais semble repartir sur les mêmes bases cette saison. Décisif à Guingamp, lors de ce qui reste la seule et unique victoire de son équipe jusqu’ici, l’ancien joueur de Pau n’a depuis joué que l’équivalent d’un match lors de la réception à Sochaux puis du déplacement à Niort, à la toute fin du mois d’août.

La semaine dernière, c’est en équipe réserve que le numéro 23 de l’Amiens SC a refait surface, disputant l’intégralité de la rencontre perdue par l’équipe d’Antoine Buron à Croix. « Il y a fait un bon match, commente Philippe Hinschberger. Il est allé jouer en réserve mais il a de la concurrence et quand il n’est pas là, d’autres jouent. C’était le cas de Charbel contre Toulouse, qui a fait une très bonne entrée et il m’est difficile de le sortir du groupe. Amadou attend mais il reviendra forcément, on a besoin de tout le monde. »

Encore faut-il qu’il soit encore un joueur de l’Amiens SC dans un avenir proche, alors que le club lui cherche actuellement une porte de sortie en National sous la forme d’un prêt, à l’instar de Youssouf Assogba le mois dernier. Car il n’y a pas que l’aspect sportif pour expliquer cette mise à l’écart d’Amadou Ciss. « Il a eu des petits soucis sur le dernier mois, on n’a pas forcément été copains« , reconnaît son entraîneur. Cela avait déjà été le cas la saison dernière, avec des retards répétés à l’entraînement et un comportement parfois condescendant au quotidien. Un geste déplacé ayant envers un membre du staff technique avait même été constaté.

S’il n’en pas encore là cette saison, Amadou Ciss est de nouveau en situation d’échec. Bien loin des promesses suscitées à son arrivée, lui qui avait été le tout premier joueur de champ recruté après la descente du club en Ligue 2. Seize mois plus tard, il ne fait même plus office de doublure chez le dix-huitième de Ligue 2.

Romain PECHON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *