Philippe Hinschberger (Amiens SC) : « Alphonse ? Ce qu’il faisait ne me convenait pas »

Alphonse Amiens SC
Loic Barratoux/Icon Sport

Dos au mur, Philippe Hinschberger a procédé à des choix forts au Havre, laissant sur le banc Mickaël Alphonse – pourtant un titulaire et un cadre indiscutable depuis le début de saison – et titularisation Eddy Gnahoré dans le coeur du jeu. Deux choix justifiés par le coach de l’Amiens SC après la rencontre. 

Alphonse, un choix assumé

Entré à cinq minutes du terme, Mickaël Alphonse était pourtant le premier à quitter le stade, tête basse et refusant de s’exprimer en zone mixte. « J’ai vu Mickaël (Alphonse) pour lui dire que ce qu’il faisait en ce moment ne me convenait pas. Owen est un autre joueur mais sur l’utilisation de nos côtés, je l’ai trouvé bon ces derniers temps, notamment en Coupe de France, justifie Philippe Hinschberger. A chaque fois qu’il a joué avec nous, il a amené autre chose. C’est la vie d’aujourd’hui. » A coup sûr frustré par ce choix fort de son entraîneur, l’international guadeloupéen a payé les pots cassés d’une équipe en panne de résultats.

Gnahoré, relancé

Une semaine après une première titularisation en Coupe de France, Eddy Gnahoré a été confirmé dans le onze de départ, Philippe Hinschberger le préférant à Mathis Lachuer pour accompagner Jessy Benet dans l’entrejeu. « Eddy s’entraîne avec nous depuis deux mois maintenant, il a retrouvé son football et il n’est pas là pour regarder les matches des tribunes ou du banc, ironise son entraîneur. Il a fait ce que l’on attendait de lui. Je ne le connaissais pas forcément parce que je n’étais pas là quand il jouait. Après, c’est vrai qu’il a de la présence, de l’impact, sait s’orienter vers l’avant. J’ai trouvé que l’heure qu’il a fait était plutôt intéressante pour un match de reprise en Ligue 2 avec un manque de rythme. »

Propos recueillis par Romain PECHON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *