Paul Charruau (Amiens SC) : « La situation n’était pas claire et nette »

Amiens SC Charruau
Loic Baratoux/Icon Sport)

Après avoir été sur le qui-vive pendant les fêtes, en raison de l’incertitude permanente autour de la forme physique de Régis Gurtner, Paul Charruau est cette fois-ci assuré d’être titulaire pour le 32e de finale de coupe de France de l’Amiens SC, samedi à Thaon-les-Vosges. Une rencontre que le gardien de but aborde avec autant de sérieux que de prudence. Entretien.

Paul, comment avez-vous vécu l’incertitude autour de Régis Gurtner pendant la période des fêtes ?

Ce n’était pas évident mais la situation n’était pas claire et nette, il y avait une interrogation. C’est mon quotidien. Quand tout est clair, Régis joue mais il faut que je me tienne prêt, là c’était pareil avec peut-être un peu plus de probabilité pour que je joue, mais en soit, ça ne change rien dans la préparation des entraînements et des matches.

Vous auriez pu avoir de belles retrouvailles avec Valenciennes

C’est vrai que ça aurait été un plaisir de jouer là-bas. J’ai passé sept ans là-bas, c’est le club où j’ai signé professionnel. Il m’a marqué et restera à une place particulière pour moi. Ca ne s’est pas fait, on a fait match nul, j’aurais préféré que l’on gagne.

Vous allez avoir la possibilité de jouer avec le retour de la coupe de France où l’objectif sera double pour l’Amiens SC : passer mais aussi d’entretenir le début de dynamique retrouvée pendant les fêtes…

Il faut garder la même dynamique, oui. On est compétiteur, on veut gagner tous les matches. On sait aussi que si on passe, on jouera un autre match le week-end du 21 et c’est aussi l’intérêt de passer en coupe. Ca permet de garder un rythme de compétition et la dynamique positive.

Vous attendez-vous à encore plus difficile que contre Chambly et Le Lamentin ?

Oui. On sait que l’on sera sur un terrain très compliqué et ça va rendre compliqué notre jeu. Il va falloir s’adapter, faire preuve de combativité, on le sait. On y est préparé. C’est une grosse donnée qui va rendre le match difficile. En plus, c’est dans les Vosges, il peut faire froid, il peut pleuvoir. Il y a une belle équipe en face qui a sorti Sochaux au tour d’avant, ce n’est pas anodin. Ils ont des belles valeurs de combativité, d’abnégation. On sait contre qui on va tomber, ce que l’on doit mettre comme ingrédients pour passer et à nous de ne pas tomber dans le piège.

L’Amiens SC est donc plus que jamais au courant du piège…

Ce n’est pas parce qu’on le sait que c’est facile de l’éviter ! A nous de faire en sorte de l’éviter. C’est ce que l’on a fait cette semaine en se préparant de la meilleure manière. On a quand même un déplacement compliqué parce qu’on y va en bus pendant six heures mais on est conscient de ça. On est prêt psychologiquement et physiquement. On a hâte d’y aller pour passer. Dans les conditions dans lesquelles on va être par rapport au terrain, à l’ambiance, au temps, si on n’est pas au taquet sur les valeurs, ça va être très compliqué. A nous d’être au niveau où on doit être.

Avez-vous pu vous faire une idée de cette équipe de Thaon ?

On a le match contre Sochaux qui tourne en boucle dans le vestiaire. Ca permet de voir ce qu’ils ont mis comme ingrédients et le piège dans lequel Sochaux est tombé. Il faut qu’on tire les enseignements de ça. On sait qu’ils sont invaincus en championnat. C’est une belle équipe avec de belles valeurs mais on va là-bas pour gagner, on ne va pas se cacher non plus. Ca reste un match loin d’être évident à aborder pour tout ce que l’on a dit, mais on y va avec cette mentalité.

Propos recueillis par Romain PECHON avec Adrien ROCHER

Un commentaire

Commenter
  1. Il faut bien évidemment respecter l’adversaire et s’inspirer de la défaite de Sochaux qui avait peut être pris son adversaire à la légère. Après, c’est une opposition entre 1 longue 2 et 1 nationale 3… Donc logiquement Taon ne doit pas être supérieur à Amiens. Il faut faire le déplacement avec la bave aux lèvres, sérieux et motivation et dans ce cas ça devrait passer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *