Paul Charruau (Amiens SC) : « Ça peut nous servir pour la suite »

Amiens SC Charruau
Franco Arland/Icon Sport

Impuissant durant la séance des tirs au but du 32e de finale de coupe de France de l’Amiens SC à Thaon-les-Vosges (0-0, 4-2 tab), Paul Charruau s’est évertué à positiver au moment d’analyser cette élimination. Entretien. 

Paul, comment analysez-vous cette élimination de l’Amiens SC ?

Je trouve qu’on s’est plutôt bien adapté aux circonstances, que ce soit le terrain, l’environnement ou l’arbitrage. On connaissait le contexte et je pense qu’on a eu un comportement exemplaire sur le terrain. On n’a pas réagi, on n’a pas discuté et on a essayé de jouer notre partition. En première période, je trouve qu’on ne gagnait pas suffisamment de duels sur les premiers et deuxièmes ballons. Il y a eu du mieux en deuxième, aussi parce qu’ils étaient à dix, on a a eu un peu plus d’impact dans le jeu. C’est super frustrant parce qu’on a eu pas mal de situations. On a eu un peu de réussite au début avec le poteau (ndlr : 5e minute). Et je pense que la réussite nous a fui par la suite.

Finalement, on n’accroche le cadre que deux fois. Cela n’a pas voulu nous sourire, on a aussi su faire le dos rond quand c’était plus compliqué pour nous. On se retrouve à la séance de tirs au but et il faudra la revoir pour savoir si c’est bien tiré ou pas. Un penalty arrêté est souvent un penalty mal frappé, sans blâmer ceux qui ont raté, parce qu’il faut saluer ceux qui ont pris leurs responsabilités, ce qui n’est pas le cas de tout le monde. Je pense qu’on a été moins inspiré qu’eux sur cette séance de tirs au but. Même leur dernier tir, le mec tape le sol et le ballon part tout droit sous la barre avec une réussite maximale. Il faut être beau joueur aussi et les féliciter. De notre côté, on va se remettre dans le quotidien du championnat qui arrive très vite.

L’Amiens SC est éliminé aux tirs au but mais c’est bien avant que le match se perd. C’est au cours de cette seconde période en supériorité numérique où vous ne parvenez pas à forcer la décision…

Oui. Si on était passé aux tirs au but, mon discours serait le même. Je pense qu’on doit gagner ce match dans le temps réglementaire. On a des occasions qu’il faut mettre. Dans ce contexte, il faut savoir faire la différence.

En dépit des nombreuses rotations dans le onze de départ, cette élimination ne peut-elle pas représenter un coup d’arrêt ? Qui plus est au regard du scénario ?

Sur le plan du résultat, forcément. On ne passe pas, on n’a pas atteint l’objectif qui était de se qualifier. Maintenant, on ne prend pas de but malgré tout. Même dans les situations compliquées, il faut savoir tirer du positif. C’est ce qu’on va faire. C’était aussi le premier match en équipe première pour certains jeunes joueurs. Même sans la qualification, ça reste un bon moment pour eux. Faut que ça les booste pour que ça pousse totalement au quotidien à l’entraînement. C’est peut-être facile à dire mais je pense que ça peut nous servir pour la suite car on a été chercher des valeurs pendant le match dans des conditions compliquées. Ce sont des valeurs qu’on aura besoin d’avoir pour la suite de la saison, même si l’environnement sera différent.

On s’aperçoit que c’est forcément plus compliqué en l’absence de certains cadres…

Je pense que c’est un peu dur de juger notre équipe sur ce match, au regard des conditions de jeu. Au milieu, c’était difficile voire impossible d’enchainer deux ou trois passes. Il a manqué de l’efficacité mais il faut continuer en ce sens car je trouve qu’on a fait ce qu’il fallait pour se procurer des occasions et aller chercher la réussite qui a pu nous fuir aujourd’hui. Je suis très fier de ce qu’on a montré pendant 90 minutes alors que ce n’était vraiment pas évident.

Votre calendrier va s’alléger et amener l’Amiens SC à se concentrer encore un peu plus sur le championnat…

On avait encore un tour avec un match le week-end. Là, on va se retrouver avec un week-end sans compétition. Il faudra en tirer profit pour récupérer, je ne sais pas encore si on jouera ou pas un match amical. C’est surtout par la suite qu’on va éviter les matches en plus pendant la semaine. A nous d’optimiser ça pour être performant sur les prochains matches en championnat.

Pour vous, à titre personnel, c’est aussi la fin d’une aventure qui vous permet d’avoir du temps de jeu…

J’avais forcément coché les dates de la coupe de France. Potentiellement, je ne vais plus rejouer de la saison mais je connais mon rôle de numéro 2. Il faut que je sois constamment prêt, alerte et sur le qui-vive si on a besoin de faire appel à moi. Bien sûr que je suis très déçu après cette élimination parce qu’on ne se qualifie pas. Maintenant, il y a un match mardi et ça va permettre de vite passer à autre chose, de ne pas tergiverser. La saison n’est pas du tout terminée.

D’autant que c’est une semaine cruciale qui attend l’Amiens SC avec Guingamp et Bordeaux en quatre jours…

C’est l’occasion d’engranger beaucoup de points mais aussi de potentiellement en perdre beaucoup. On a hâte de jouer ces matches et de faire en sorte de les gagner. Bordeaux sera une belle affiche et si on gagne on va tout de suite réduire l’écart. Maintenant, c’est un peu bateau de dire ça mais chaque match est important. Avant ça, on a aussi à coeur de retrouver la victoire à domicile avec nos supporters.

Propos recueillis par Romain PECHON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *