Patrice Garande (Dijon) : « Il ne faut pas se rêlacher »

Patrice Garande Dijon
Frederic Chambert / Panoramic / Imago

Beaucoup de mouvements durant le mercato, un début de saison catastrophique et un changement de coach… Dijon – maintenant entraîné par Patrice Garande – a vécu un retour bien singulier dans l’antichambre de l’élite. Présentation de l’adversaire du VAFC pour cette rencontre de la dixième journée de Ligue 2.

La dynamique

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le Dijon FCO a raté son atterrissage en Ligue 2. C’est bien simple, après cinq journées, le DFCO pointait dans la zone rouge et a décidé de se séparer de son coach, David Linarès qui présentait un bilan de quatre défaites et un match nul sur l’exercice 2021/2022. Désormais coaché par Patrice Garande, Dijon semble aller mieux. Certes, les Dijonnais se sont inclinés à Pau (0-2) pour la première de l’ancien coach de Toulouse, mais ils semblaient en progrès dans le jeu. Des progrès confirmés au retour de trêve avec un premier succès acquis dans ce nouvel exercice, à domicile, contre Bastia (2-1) puis deux victoires successives contre Dunkerque (2-0) et Caen (0-1). De quoi s’extirper de la zone rouge et aborder Valenciennes avec davantage de confiance.

Le joueur à suivre

Son transfert d’Auxerre à Dijon a fait couler beaucoup d’encre, et il a désormais tout à prouver. Passé chez le « rival », Mickaël Le Bihan a cependant connu le pire départ possible. Blessé durant la préparation, le meilleur buteur auxerrois du dernier exercice a manqué les trois premières rencontres de sa nouvelle formation et n’a joué qu’une demi-heure lors de la quatrième. Présent à « plein temps » depuis la réception Toulouse (2-4), contre qui il a ouvert son compteur, Le Bihan doit désormais enchaîner pour prouver que sa très bonne saison 2020/2021 n’était pas sans lendemain.

La déclaration

« Avec la victoire, la fatigue se dissipe plus vite. J’ai vu beaucoup d’intensité ce matin. Valenciennes sera dans la même configuration pour nous. Il faudra se montrer meilleur sur le plan technique que ce que l’on a produit durant une heure à Caen. Notre objectif est de revoir une équipe qui retrouve cette envie de gagner des matches. On a réussi à casser cette spirale. Ces trois victoires nous ont montré que les joueurs avaient des ressources. Après dans le contenu, il faut que l’on progresse. Les joueurs ont fait un certain nombre de choses, c’est super, après il ne faut pas se relâcher. Je considère qu’on a rien fait encore. »

Patrice Garande (entraîneur de Dijon)

Le mercato

Ils sont arrivés : Mattéo Ahlinvi (milieu, Nîmes) ; Christopher Rocchia (défenseur, Marseille) ; Mickaël Le Bihan (attaquant, Auxerre) ; Jessy Pi (milieu, Caen) ; Yahya Soumaré (attaquant, Lyon, prêt) ; Baptiste Reynet (gardien, Nîmes) ; Daniel Congré (défenseur, Montpellier) ; Cheick Traoré (défenseur, Lens) ; Zargo Touré (défenseur, Genclerbirligi) ; Lucas Deaux (milieu, Nîmes) ; Valentin Jacob (milieu, Niort) ; Adama Fofana (défenseur, Varsbergs) ; Romain Philippoteaux (attaquant, Brest, prêt). Retours de prêts : Bryan Soumaré (milieu, Sochaux) ; Aurélien Scheidler (attaquant, Nancy). Ils sont partis : Mama Baldé (attaquant, Troyes) ; Moussa Konaté (attaquant, Espérance de Tunis, prêt) ; Ngonda Muzinga (défenseur, Riga) ; Rayan Philippe (attaquant, Hesperange) ; Fouad Chafik (défenseur, Lausanne) ; Saturnin Allagbé (gardien, Valenciennes, prêt) ; Didier Ndong (milieu, Malatyaspor, prêt) ; Théo Barbet (défenseur, NK Lokomotiva) ; Roger Assalé (attaquant, Werder Brême, prêt) ; Bersant Celina (milieu, Ipswich, prêt) ; Mounir Chouiar (attaquant, Malatyaspor, prêt) ; Wesley Lautoa (défenseur, sans club) ; Lévi Ntumba (gardien, sans club). Fins de prêts : Anibal Chala (défenseur, Toluca) ; Arthur Zagre (défenseur, Monaco) ; Junior Dina Ebimbe (milieu, Paris S.G.) ; Pape Cheikh (milieu, Lyon) ; Sacha Boey (défenseur, Rennes) ; Aboubakar Kamara (attaquant, Fulham).

Le chiffre

0 – Dijon n’a perdu aucun de ses cinq derniers matches contre Valenciennes en Ligue 2 (4 victoires, 1 nul), s’inclinant pour la dernière fois dans la division le 29 juillet 2005 (1-2).

Le groupe dijonnais

Racioppi, Reynet (g.) – Congré, Coulibaly, Ecuele Manga, Fofana, Ngouyamsa, Traoré – Benzia, Deaux, Dobre, Jacob, Pi, Sammaritano – Younoussa, Le Bihan, Philippoteaux, Scheidler

Partagez cet article Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires