Papiss Cissé (Amiens SC) : « Content de ce que j’ai fait »

Amiens SC Cissé
Loic Baratoux/FEP/Icon Sport

Titulaire pour la première fois avec l’Amiens SC lors de la lourde défaite à Caen (3-1), Papiss Cissé s’est montré plutôt satisfait de ses premiers pas sous la tunique amiénoise. Et selon l’expérimenté attaquant, le match a basculé à cause d’un moment d’absence en début de seconde période. Entretien. 

Papiss, ce ne sont pas les débuts espérés pour vous…

Oui mais je savais que ce ne serait pas un match facile. On a eu l’opportunité d’ouvrir le score en fin de première période. On rate le penalty et derrière on a mal entamé la seconde période. C’est le football et ça nous coûte cher. Ce penalty est bien évidemment le tournant du match mais on ne va pas rester sur ça. On ne perd pas non plus à cause du penalty, on a perdu ce match tous ensemble.  Il faut bien analyser cette défaite et rectifier beaucoup de choses pour qu’elle ait un impact positif sur l’avenir.

Comment expliquez-vous votre explosion en vol au retour des vestiaires ? 

Ce sont des matches où ça se joue sur pas grand-chose. Là, ce sont 15 minutes en début de seconde période. Avant ça, on avait vu été bien solide en première période et on a juste négligé quelques détails au retour des vestiaires. Malheureusement, la punition est immédiate quand tu fais ce type d’erreur. A l’extérieur, ça ne rigole pas. Je pense qu’on leur a donné les trois buts. La défaite vient de nous. C’est une défaite mais il faut vite tourner la page, parce qu’on a la possibilité de se rattraper dès la semaine prochaine.

A titre personnel, quelles sont vos premières sensations après ce premier match ? 

Je me sens bien. Il me manque juste le petit truc qui fait vibrer l’attaquant (ndlr : marquer). Je ne l’ai pas eu, on verra la semaine prochaine. Je vais travailler dur les prochains jours et on verra comment ça va se passer contre Niort. J’ai besoin de temps de jeu mais je suis content de ce que j’ai fait après quatre mois sans jouer. J’ai fait 55 minutes pas trop mal mais je sais que je peux encore faire mieux.

Les gens s’interrogent sur ce que vous valez encore à 37 ans. On vous imagine déterminé à apporter des réponses…

Je suis même content d’entendre ça. Les gens se demandent si je peux encore jouer 90 minutes à 37 ans. Cela fait 22 ans que je suis dans le milieu, je connais mon corps et je pense que son connaître mon âge les gens auraient du mal à le déterminer. Aujourd’hui, j’ai 37 ans et je suis content de les avoir. Je me sens bien sur le terrain avec. Je pense qu’il me faut juste un peu de rythme et que ça ira déjà mieux dès la semaine prochaine.

L’Amiens SC, c’est un peu le dernier pari de votre carrière ? 

C’est un bon club qui vit bien, avec beaucoup de jeunes. C’est un bon projet et on essayer d’accomplir la mission avec le club.

Propos recueillis par Romain PECHON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *