Oualid El Hajjam : « Amiens ? Ca peut prendre un ou deux ans pour marcher »

El Hajjam Troyes
ElyxandroCegarra/Panoramic/Imago

De retour en Ligue 1 avec Troyes, Oualid El Hajjam n’en demeure pas moins attentif à l’évolution de l’Amiens SC, seulement dix-neuvième de Ligue 2 après quinze journées. S’il se veut optimiste, le Marocain sait aussi que l’équilibre est souvent précaire au sein de son ancien club. De son côté, le défenseur de 30 ans a retrouvé l’élite du football français avec beaucoup d’enthousiasme. Entretien. 

Oualid El Hajjam, vous sortez d’une lourde défaite à Lens, un match à oublier…

C’est clairement un match à oublier, oui. Avant ça, on avait montré de bonnes choses, fait du bon boulot. Il va falloir vite gommer ce qui n’a pas été sur ce match. Après des premiers matches où on n’était pas forcément payé, la roue avait tourné dernièrement. Là, on a eu affaire à une très belle équipe de Lens, mais on n’a pas su non plus faire ce qu’il fallait pour espérer décrocher au moins un point. C’est aussi ça le très haut niveau, il ne faut pas tout jeter pour autant. Hormis sur ce match, on a jamais été à la rue depuis le début de saison, faut continuer sur ce chemin.

Il y a un an vous affrontiez Amiens en Ligue 2 au stade de l’Aube, aujourd’hui vous êtes de retour en Ligue 1 avec Troyes, comment vivez-vous cela ? 

C’est l’aboutissement d’un travail acharné au quotidien. Cela fait plaisir de voir que le travail et le sérieux paient. Il faut savoir profiter de chaque instant pour ne pas avoir de regrets plus tard. L’objectif est désormais d’aller chercher le maintien avec un club de Troyes qui mérite de rester dans l’élite. On a les atouts pour se maintenir, il faut vraiment savoir ne pas paniquer.

C’est une mission finalement assez similaire à celle que vous avez connu pendant deux saisons avec Amiens…

Exactement. Tout ceci me rappelle des souvenirs, de très bons souvenirs des moments passés en Ligue 1 avec Amiens. Il faut essayer de faire aussi bien que notre première saison avec Amiens. Jouer un maintien, c’est quelques années de carrière en plus en l’espace d’une saison, tellement c’est éprouvant. Maintenant, je sais que ça en vaut le coup, je vais pouvoir m’appuyer sur ce que j’ai vécu à Amiens, notamment dans les moments difficiles où il faut savoir garder la tête froide. Le fait d’être passé par là avec Amiens ne peut que m’aider.

Quel regard portez-vous sur le début de saison laborieux de l’Amiens SC ?

C’est difficile. Je ne doute pas que le club parviendra à se mettre la tête à l’endroit. Maintenant, ils ont encore pris des risques en matière de recrutement. John (Williams) a fait des paris et on sait que ça ne marche pas à tous les coups. Après il y a de très bons joueurs qui sont arrivés, il y aura peut-être aussi de belles surprises parmi les jeunes. Il va falloir le temps que tout le monde comprennent la mentalité du club, ce qui peut prendre un ou deux ans. Ce n’est jamais évident quand on change autant l’effectif d’une saison à l’autre aussi souvent. En tout cas, il y a de la qualité. Après on sait que la Ligue 2 est un championnat compliqué où la qualité des joueurs ne suffit pas pour s’en sortir.

Tous propos recueillis par Romain PECHON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *