Oswald Tanchot (Amiens SC) : « On a montré du courage malgré tout »

En dépit de la lourde défaite concédée par l’Amiens SC contre Toulouse (3-0), mettant fin à un mois de février catastrophique, Oswald Tanchot tenait encore à positiver en s’appuyant sur la deuxième mi-temps livrée par ses joueurs. Entretien.

Cette défaite ne souffre d’aucune contestation…

Le score est parlant au final, mais dans le match, on a une équipe qui marque dans ses moments forts, qui est en confiance et met ce deuxième but juste avant la mi-temps qui est déterminant et décisif dans le scénario. En deuxième, on a une occasion, deux situations et une grosse frappe d’Adama pour revenir à 2-1 et on manque de concentration sur le troisième. Le score peut laisser croire qu’il n’y a pas eu match, mais Toulouse a su capitaliser sur ses moments forts, profiter d’un déséquilibre pour obtenir un penalty parce qu’on manque d’équilibre dans le jeu, on est portés vers l’avant et on se fait contrer. Au final, le score est lourd, mais la victoire de Toulouse n’est pas imméritée, bien au contraire.

Arnaud Lusamba (Amiens SC) : « Toulouse est entré dans le match avec plus d’envie »

On a eu le sentiment que vous étiez un peu endormi en première mi-temps…

Je suis d’accord sur l’entame de match. Toulouse était beaucoup plus mordant et pressant, à l’image de l’engagement où ils ont fait quelque chose que l’on a vu à la vidéo, que l’on connaît mais on ne se parle pas et on concède un corner tout à fait évitable. Ça les a mis dans le match. Pour eux, c’était une entame intéressante parce que ça leur a permis de jouer dans notre camp, mais assez rapidement ça s’est équilibré. On a eu des situations, et je pense que pour un match chez une équipe du haut de tableau, dans notre période, il n’y a pas rien eu. Je trouve que le score est un peu sévère.

Vous avez eu une belle chance avec Diakhaby…

En deuxième mi-temps, c’était beaucoup plus actif dans notre mise sous pression, on a voulu jouer plus haut. On a eu aussi une occasion avec Lusamba, mais en dehors de ces situations on n’a pas eu grand-chose. Le scénario du match fait que Toulouse nous attend, nous contre avec la vitesse de ses attaquants parce qu’ils sont à +2 et en pleine confiance, et ça devient plus difficile pour l’équipe qui n’a pas gagné depuis un moment et peine à marquer depuis plusieurs semaines. Je pense que dans ces cas-là, le rapport de force dans la confiance est largement à l’avantage de Toulouse. On a montré du courage malgré tout, mais il nous a manqué quelque chose pour faire basculer le match.

[J27] Toulouse – Amiens SC : les notes du match

Quelle était l’idée derrière l’ajout d’un joueur offensif ?

Il y avait beaucoup de choses derrière ça. On voulait redonner du temps de jeu à certains, lancer Adama. On avait conscience que c’était encore un peu court pour lui mais il est allé plus loin que ce que je pensais dans le temps de jeu parce qu’il avait des conditions particulières pour un match de rentrée avec de la chaleur. C’était aussi les matches qui viennent, notamment celui de mardi. On voulait aussi jouer avec quatre offensifs, que l’on soit à domicile ou à l’extérieur. Ce qui compte, c’est l’animation. On a vu des choses intéressantes, au global, mais il y a eu un peu trop d’inconstance dans les surfaces.

Tous propos recueillis par Romain PECHON

Un commentaire

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *