Oswald Tanchot (Amiens SC) : « Le Havre ? Un match particulier mais… »

Amiens SC Tanchot
Panoramic

Entraîneur du Havre entre 2016 et 2019 après y avoir été l’adjoint de Bob Bradley lors de la saison 2015/2016, Oswald Tanchot va donc retrouver son ancien club à l’occasion de la 20ème journée de Ligue 2 mettant aux prises l’Amiens SC au club normand, samedi soir. Un moment que l’entraîneur amiénois n’appréhende pas plus que cela. Explications.

La blessure du barrage contre Ajaccio

Outre Olivier Blondel, gardien du Havre entre 1997 et 2008, un autre membre du staff de l’Amiens SC aura le droit à des retrouvailles avec le club doyen du football français, en l’occurrence Oswald Tanchot. Tout proche de faire remonter le club en Ligue 1 lors de la saison 2017/2018, le technicien de 47 ans s’est réellement affirmé au haut niveau lors de son passage en Normandie. De quoi appréhender ce rendez-vous de la 20e journée de Ligue 2 de manière différente que les autres ? « Oui c’est un match particulier parce que j’ai de bons souvenirs, qui sont encore frais, avance dans un premier temps Oswald Tanchot. J’ai quitté le club il y a peu et il y a encore des joueurs avec qui j’ai fonctionné et de bons souvenirs. Non, parce qu’on est dans le tourbillon du championnat et c’est un match qui précède la coupe et un match au PFC et nous met dans l’urgence parce qu’on a toujours ces échéances. On n’a pas trop le temps pour faire de sentiments spécifiques. En tout cas, il faut se mettre de côté, je ne suis pas important là-dedans. »

[J20] Amiens SC – Le Havre : Bilan parfaitement à l’équilibre

Ce qui n’empêche pas Oswald Tanchot de garder de très bons souvenirs de sa période sur le banc de touche du HAC. « On a fait des choses intéressantes avec le staff de l’époque et on n’oublie pas les barrages et toutes ces choses que l’on a vécues, reconnaît-il. Il y a eu beaucoup de temps forts et d’émotions. » A commencer par ce barrage d’accession à la Ligue 1 perdu contre Ajaccio en 2017/2018. « Je suis passé à autre chose. Il n’y a que quand on parle de barrages ou que l’on regarde des parcours, on voit des équipes qui montent avec 66 points comme Amiens alors que d’autres ne sont pas montés que j’y repense, promet l’actuel coach de l’ASC. J’ai aussi vécu un dernier match en tant qu’adjoint de Bob Bradley où l’on ne monte pas pour un but ! C’était une émotion très forte parce qu’on a frappé trois fois les poteaux dans ce match, on avait la montée entre les mains et ça s’est joué à rien. »

Tachons pour Oswald Tanchot et l’Amiens SC que le scénario ne se reproduise pas cette saison. En attendant, pour espérer être en mesure de jouer un match à enjeu en fin de saison, le club picard doit impérativement poursuivre sa bonne série actuelle en prenant de gros points face au Havre, ce samedi. 

Romain PECHON

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans cet article ? Contactez la rédaction en précisant le titre de l'article

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires