Olivier Pantaloni (Ajaccio) : « Amiens va finir beaucoup plus haut que sa position actuelle »

Olivier Pantaloni
Anthony Bibard / FEP / Icon Sport

Excellent depuis de longues semaines, l’AC Ajaccio d’Olivier Pantaloni est sérieusement dans la course à l’accession directe en Ligue 1 et pourrait reprendre la tête du classement en cas de victoire ce mercredi soir. Présentation de l’adversaire de l’Amiens SC pour cette rencontre en retard de la vingtième journée de Ligue 2.

La dynamique

Retombé à la troisième place du classement, l’AC Ajaccio ne doit ce léger contretemps qu’à des cas de Covid chez ses adversaires l’ayant empêché de jouer en 2022. Que ce soit face à Amiens ou Auxerre, les Corses ont en effet été au repos force et ont vu Toulouse et Sochaux leur passer devant. Néanmoins, les joueurs d’Olivier Pantaloni ont terminé 2021 avec quatre succès et un nul et ont toutes les cartes pour reprendre la tête de la Ligue 2. S’ils ne sont pas surpuissants offensivement, n’ayant frappé qu’à vingt reprises en dix-neuf matches (ndlr : soit deux buts de moins que l’Amiens SC), les Ajacciens sont redoutables défensivement, n’ayant encaissé que huit buts depuis le début de l’exercice. Il faudra donc que les Amiénois soient redoutables d’efficacité pour faire tomber une équipe qui peut reprendre la tête si elle ne perd pas à La Licorne. Tout un défi.

Le joueur à suivre

Si l’AC Ajaccio se montre très performant en ce début de saison, il le doit en grande partie à sa défense mais aussi à son gardien, Benjamin Leroy. Parmi les tous meilleurs portiers de Ligue 2, celui qui évolue pour la quatrième saison consécutive en Corse monte encore un peu plus en gamme et n’a encaissé que sept buts en seize rencontres de championnats jouées, tout en réussissant onze « clean sheets ». Parmi les cinq formations à lui avoir inscrit un but, on trouve néanmoins l’Amiens SC qui – grâce à un pénalty de Tolu – avait trompé la vigilance de Leroy lors de la deuxième journée, le 31 juillet dernier.

La déclaration

« Je pense qu’on sera dans la même situation qu’Amiens qui n’a eu qu’un match de coupe de France contre une N3. A mon sens, cette équipe n’est pas à sa place. Il y a un potentiel énorme dans cette équipe. Ils ont eu d’octobre à décembre une série de matches sans défaite même s’ils ont perdu le dernier avant de partir en vacances mais c’est une équipe très solide avec un énorme potentiel. Aujourd’hui, ils se retrouvent dix-huitièmes avec deux matches en moins mais ils devraient être dans le haut de tableau. Ce n’est jamais facile de mal débuter une saison, ça a été leur cas, et pour rattraper le coup, il faut du temps. Je pense que c’est une équipe qui va finir beaucoup plus haut que sa position actuelle. »

Olivier Pantaloni (entraîneur d’Ajaccio)

Le mercato

Ils sont arrivés : Oumar Gonzalez (défenseur, Chambly) ; Clément Vidal (défenseur, Montpellier, prêt) ; Chaker Alhadur (défenseur, sans club). Ils sont partis : Mathieu Huard (défenseur, sans club) ; Tony Njiké (milieu, Cholet, prêt) ; Faiz Mattoir (attaquant, Cholet, prêt) ; Jérémy Corinus (défenseur, Fermana) ; Simon Elisor (attaquant, Villefranche, prêt) ; Lucas Pellegrini (milieu, Bastia-Borgo, prêt) ; Joris Sainati (défenseur, Bastia) ; Sidney Obissa (défenseur, Olympique Charleroi, prêt). Fins de prêts : Quentin Lecoeuche (défenseur, Lorient) ; Abdoulaye Keita (milieu, Olympiakos).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.