Olivier Guégan (VAFC) : « On peut entrer dans le top 10 »

Après deux victoires successives contre Bastia et Dijon, le VAFC est en quête d’un troisième succès consécutif, lors de son déplacement à Caen pour le compte de la 11ème journée de Ligue 2. Le tout avec l’espoir pour Olivier Guégan d’intégrer le top 10 avant de vivre la deuxième trêve internationale de la saison. Entretien.

Après les deux dernières victoires, l’idée est d’entretenir cette dynamique avec le déplacement à Caen…

Exactement, il faut revenir avec quelque chose de Caen, une équipe qui était dans une mauvaise dynamique mais qui a été faire un gros match à Toulouse. Ce match peut nous permettre de rentrer dans le top 10, ce sera compliqué mais ce sera un vrai bon match de Ligue 2 contre un gros de la division. Il faut garder la mentalité et l’état d’esprit des derniers matches, tout en augmentant notre qualité technique. Il faut aussi avoir plus de temps forts pour mettre plus en difficulté l’adversaire.

Enchaîner à l’extérieur, ça vous convient plutôt bien au regard de votre parcours jusqu’ici…

C’est vrai qu’à l’extérieur on marche bien. On ne perd que 1-0 chez le leader et on aurait pu repartir avec quelque chose, c’est un match où on tape le poteau et où on a des occasions. C’est vrai qu’on est libéré à l’extérieur. On ne calcule pas, l’équipe est sûre d’elle de ses forces et l’adversaire s’ouvre plus. Tout cela nous permet d’avoir des situations, des occasions. Maintenant, si on veut exister le parcours à la maison sera aussi capital. En attendant, le match de Caen sera intéressant.

Quel a été l’impact de cette semaine à trois matches avec sept point sur neuf ? 

On est dans la continuité au niveau du travail et de l’investissement. Quand on prend des points et qu’on gagne, ça ramène un peu plus de légèreté, d’assurance et de qualité, la confiance était supérieure chez les joueurs. En tout cas, on a toujours été calme et serein dans notre temps faible du début de saison. Maintenant, il faut continuer à avancer et capitaliser.

A Dijon, vous avez salué l’esprit de corps, comment faire pour que la qualité technique s’ajoute à cela ? 

C’est le travail au quotidien. Le football est ainsi fait. Il y a des matches où se crée beaucoup de choses, on ne marque pas et on se fait sanctionner par l’adversaire sur une erreur ou une seule situation. Et quand on met du cœur, on est souvent récompensé, c’était le cas sur le match de Dijon et aussi à la maison contre Bastia. Il ne faudra pas que ça mais c’est quand même une donnée importante dans cette division. A part Toulouse, qui a une maîtrise au milieu et qui est au-dessus du niveau, je n’ai pas vu une équipe qui maîtrisait les débats sur 90 minutes sur les dix premiers matches. On a de la qualité et on doit continuer à travailler au quotidien pour améliorer notre qualité technique et notre jeu sous pression.

Propos recueillis par Emilien PAU

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *