Olivier Guégan (VAFC) : « On n’a pas fait mal à l’adversaire »

Guégan VAFC
FEP/Panoramic/Imago

Désabusé après la nouvelle défaite de son équipe, Olivier Guégan était évidemment très déçu de la prestation de son équipe. Un scénario assez similaire à plusieurs défaites valenciennoises cette saison qui ne plaît pas à l’entraîneur du VAFC. Entretien.

Quel est le sentiment qui prédomine ?

Dans le football, il faut être efficace. On rentre à la mi-temps en étant mené 1-0 alors qu’on doit au moins rentrer à 0-0 voire en menant au score parce qu’on a les situations pour marquer. On a manqué d’efficacité tant offensivement, où on n’a pas fait mal à l’adversaire, que défensivement où sur le penalty on perd un ballon au milieu et on prend un contre de cinquante mètres. C’est récurrent, malheureusement. Derrière, on reprend un coup de pied arrêté et ce n’est plus le même match. Quand on a l’opportunité de faire mal à l’adversaire et de marquer, il ne faut pas s’en priver et c’est tout simplement ce qu’il nous manque. Il nous faut de l’efficacité dans les deux zones de vérité. Après, ce qu’il se passe à l’intérieur, c’est plutôt pas mal, mais le football est impitoyable. C’est là-dessus que je suis fâché.

On imagine que vous attendiez une réaction en deuxième mi-temps…

Oui, mais après le deuxième but, le rapport de force s’inverse, il y a du mouvement dans le onze de départ, des jeunes entrent ou non, tu jettes ton va-tout et ça a été très désordonné. Dans le football, quand on peut châtier l’adversaire, il faut le faire, il ne faut pas se gêner, sinon tu n’es pas à l’abri d’un pénalty sur un contre de cinquante mètres. Ismaël (Doukouré) ne doit pas se jeter, il doit l’accompagner. Malgré tout, tu es toujours dans le match à 1-0. La deuxième mi-temps a été beaucoup trop désordonnée.

Voyez-vous ça comme une rechute dans le jeu ?

En première mi-temps, on doit sanctionner l’adversaire et marquer. La deuxième est beaucoup plus compliquée dès lors qu’on prend le deuxième but. Heureusement qu’on va vite jouer un gros et chez nous parce qu’il faut uniquement être centré là-dessus. Ce qui me dérange, c’est que mes équipes n’avaient pas l’habitude de prendre autant de buts et là ça fait trois deux matches de suite.

La titularisation de Doukouré est-elle liée à une blessure de Spano ?

Non, c’est un choix. Il était parti aux JO, a eu le Covid, n’a pas eu de préparation, a eu l’opportunité d’enchaîner les matches avec les U19 et qui repostule. Il a fait un match très cohérent à part cette erreur sur le penalty. Dans l’ensemble, c’était un match intéressant dans l’utilisation du ballon, mais quand tu es défenseur et que tu en prends trois, tu ne peux pas te contenter de ça.

Propos recueillis par Arthur LASSERON avec Adrien ROCHER

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *