Olivier Guégan (VAFC) : « Je suis très satisfait de l’état d’esprit »

Sur la pelouse du stade Michel D’Ornano de Caen, le VAFC a enchaîné sa troisième victoire consécutive. Olivier Guégan estime que ses joueurs ont été costaud et qu’il faudra continuer sur cette dynamique après la trêve. Entretien. 

Quel est le sentiment de votre équipe après cette victoire ?

On avait bien identifié et bien lu cette équipe. On a bien préparé notre match et notre déplacement en sachant qu’il allait essayer de créer des choses à la maison. L’idée était de ne surtout pas jeter le ballon et de sécuriser les premières et deuxièmes passes pour jouer dans l’interligne entre les défenseurs et les milieux. Avec la verticalité et la projection de nos attaquants, on leur a fait mal. Maintenant, on a construit notre résultat. On a été costaud sur les coups de pieds arrêtés, sachant que cette équipe a inscrit 50 % de ses buts sur corner.C’est la construction de notre résultat qui est important. Jusqu’à ce but pris dans les arrêts de jeu, on a maîtrisé les débats. Avec un peu plus d’efficacité, on aurait pu encore agrandir le score. Maintenant, ce sont dix points sur douze sur les quatre derniers matches, c’est bien. J’espère que la trêve internationale va nous permettre de récupérer les trois petits pépins qu’on a eus encore ce soir.

[J11] Caen – VAFC : les notes du match

Votre défense a bien gêné cette équipe de Caen…

On a été très costaud sur l’aspect défensif. C’était une volonté d’aspirer l’adversaire pour pouvoir leur imposer de la verticalité, d’attaquer la profondeur et la dernière ligne défensive pour les sanctionner et on l’a plutôt bien fait d’entrée. On mène 2-0 à la mi-temps et je pense qu’on peut mener encore plus largement. Après, il y a Lucas (Chevalier) qui nous fait l’arrêt pour tenir le score. C’est un match malgré tout maîtrisé.

Vous avez réussi à alourdir le score très rapidement contrairement à certains matches du début de saison…

Surtout à la maison. Mais on voit aussi que cette équipe de Caen a plus de mal à domicile. C’est le lot de toutes les équipes de Ligue 2 sauf celle qui sont en haut. Maintenant, à la maison, il faut s’ouvrir un peu plus, il faut créer des choses, prendre des risques et quand les adversaires jouent bien les coups, on peut se faire sanctionné. Nous, on l’a payé à domicile. La prochaine étape va être d’arriver à la maison d’imposer un rouleau compresseur et être efficace dès la première occasion pour pouvoir se permettre de construire notre jeu. Je suis très satisfait de l’état d’esprit de mon groupe. C’est une victoire qui est méritée ce soir.

Avec ce rythme, n’est-ce pas dommage que a trêve internationale arrive maintenant ?

C’est la saison qui est comme ça. On ne va pas se poser des questions. On va juste bien récupérer, bien préparé cette trêve internationale avec un match de préparation pour vraiment faire un gros match à la maison contre Dunkerque et continuer notre dynamique. Malgré nos temps faibles du début de saison, on est resté calme, serein. Les joueurs sont récompensés ainsi que le staff. C’est bien, mais c’est un championnat qui est très long. Il faut capitaliser et être constant dans la performance. À l’heure actuelle, ça nous réussit bien.

On a l’impression que ce succès est moins lié à la réussite que face à Dijon…

Après, Dijon c’était un autre genre de match. On n’était pas convalescents, mais on était encore fragile. On voit qu’on monte en puissance, que les jeunes joueurs qui intègrent l’équipe prennent de l’épaisseur. J’ai bien aimé l’entrée d’Ilyes (Hammache), celle de Doukouré au milieu, qui n’est pas son poste, a été intéressante aussi. Après, j’ai beaucoup aimé ma colonne vertébrale ce soir. Que ce soit de mon gardien à mes attaquants. Les trois centraux, Kaba et Robail ont fait un gros match.  Je pourrais tous les citer, mais on sent qu’on progresse, qu’on prend de la maturité. Même dans les temps forts de l’équipe adverse, on arrive à maîtriser les assauts et à être plutôt serein.

Source : France Bleu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *