Olivier Guégan (VAFC) : « Il faut absolument prendre les trois points »

Olivier Guégan
Le 11 Valenciennois

Au cœur de cette semaine à trois matches, le coach du VAFC, Olivier Guégan espère bien que ses joueurs auront le déclic pour enfin signer un succès à la maison. Entretien à la veille de la réception de Bastia.

L’idée est de fructifier ce match nul à Pau…

C’est d’enchaîner, c’est très important. Il faut mesurer l’importance de ce match, qui doit nous permettre d’enclencher enfin à la maison, devant notre public. Notre parcours à l’extérieur est plutôt cohérent avec quatre points en cinq matches. On a perdu chez le leader mais sinon on a toujours ramené des choses. A la maison, il n’est pas à notre niveau. Il faut enclencher, absolument prendre les trois points. Après, il y a un adversaire aussi et ce sera un deuxième match en trois jours, avant de rejouer vendredi. Ca se jouera sur la fraîcheur mais quoi qu’il arrive il faudra qu’on prenne la main sur le match.

[J9] Le VAFC privé d’un milieu de terrain pour Bastia

Comment expliquez-vous ces difficultés à domicile ? 

Ca enclenche mal dès le début de saison. Je ne parle pas de Niort, où c’est plutôt cohérent, mais ça démarre contre Nîmes. On fait notre meilleur match à domicile et on est sanctionné par l’adversaire. Sur le contenu, ça doit passer. Le match contre Bastia demain doit nous permettre de valider le point pris à Pau, où on aurait dû prendre les trois points. Ce n’est qu’un point, mais c’est aussi un point pris chez le quatrième.

Peut-on parler de problème mental au moment de jouer au Hainaut ? 

Non, il y a aussi des adversaires, qui viennent souvent en étant sur de bonnes dynamiques, qui jouent leur va-tout. On a eu un peu de fébrilité, parce qu’on ouvrait le score et qu’on ne parvenait pas à garder l’avantage. On a aussi pris beaucoup de coups de pied arrêtés, mais on a réussi à inverser la tendance. Là, on doit aller chercher notre public, nos supporters, jouer engagé, avec beaucoup de cœur. Il faut absolument la victoire.

Votre équipe peut-elle prendre le jeu à son compte ?

A la maison, on a toujours eu des temps forts, sans jamais parvenir à les valider. Et quand tu ne valides pas, tu n’es pas à l’abri d’un temps faible, d’une erreur, d’un mauvais choix, d’un exploit de l’adversaire. Maintenant, il faut absolument valider les gros temps forts par un but ou deux buts. Ce match doit nous permettre de lancer notre saison à domicile. C’est un match important pour la suite, notamment dans une semaine à trois matches où on peut bien avancer.  A nous de montrer du caractère, d’être sûr de nous, jouer sur nos forces et se donner les moyens de l’emporter.

Quand on est sur trois défaites de rang, le public peut aussi être un peu moins patient…

Mon équipe n’a jamais triché. Elle n’a pas tout fait bien mais les garçons n’ont jamais renoncé, même dans les moments difficiles. On peut regagner de la confiance sur le match de demain. Et même si notre parcours n’est pas digne à domicile, les mecs sont déterminés, ils ont l’envie de faire un gros match.

Est-ce le match le plus important de la saison ? 

Non, car il en reste 30. Le classement est ce qu’il est aujourd’hui, mais ce ne sera pas celui dans quelques matches, à la trêve hivernale. Il y a un match à gagner, il va falloir être patient, montrer de la qualité et être chirurgical dans les zones de vérité. A nous d’être destructeur pour marquer. On doit vraiment regagner de la confiance, avec une victoire à domicile, s’envoyer les bons signaux.

Bastia piétine depuis un moment, c’est le moment pour les recevoir ?

Bastia sera un adversaire coriace. C’est un promu, ils sont en difficulté en ce moment, ils ne sont pas payés sur les derniers matches, avec notamment un penalty sévère contre eux dernièrement. Tout dépendra de nous en affichant le même état d’esprit qu’à Pau, avec la volonté d’imposer des choses à l’adversaire.

Lucas Chevalier est à nouveau dans le groupe après son bon match à Pau. Quel est le message envoyé à Saturnin Allagbé ?

Les joueurs ne sont pas fous. Ils savent quand ils sont bien, quand ils sont moins bons. Il y a de la concurrence et le coach fait ses choix. Ma priorité est d’être juste. Lucas a fait un bon match à Pau, c’était son premier match en pro. A lui d’enchaîner, de maintenir son niveau, de continuer à vouloir être un joueur important et à amener de la confiance à son groupe, à son équipe.

Propos recueillis par Arthur LASSERON, avec R.P

Partagez cet article Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires