Novembre court mais intense pour le LOSC

LOSC
Anthony Dibon/Icon Sport

Avec seulement deux petits matches à disputer avant la Coupe du Monde, le LOSC devait bien négocier sa sortie. Ce fut chose faite avec quatre points pris sur six face à des adversaires bien différents.

Lille frustré contre Rennes

D’abord face au Stade Rennais, les hommes de Paulo Fonseca vont livrer l’une de leurs meilleures prestations de la saison. Rageant, quand l’on sait que les Dogues n’ont pris qu’un point face à une équipe de Rennes certainement encore empruntée de son dernier match d’Europa League face à Larnaca. Lille donne le ton et ouvre logiquement le score par son capitaine José Fonte, opportuniste face au but adverse. La seule erreur commise par les Nordistes sera malheureusement fatale, puisque sur un coup-franc, Jonathan Bamba accroche Christopher Wooh, et provoque un penalty. Benjamin Bourigeaud le transforme, et permet à son équipe de revenir contre le cours du jeu. Lille poussera jusqu’au bout mais jouera de malchance face au but, heurtant trois fois les montants de Steve Mandanda.

Service minimum face au SCO

La semaine suivante, pour son dernier match officiel avant la coupure internationale, le LOSC recevait la lanterne rouge, le SCO d’Angers. Grâce au deuxième but de la saison de Tiago Djalo, Lille a tenu son court mais précieux avantage contre Angers pour empocher trois nouveaux points. Un succès qui donne encore un peu plus d’air à des Dogues qui montent en puissance ces dernières semaines. Le trêve tombe peut-être au mauvais moment pour les joueurs de Paulo Fonseca, qui commençaient à trouver leur rythme de croisière.

Arthur Lasseron


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *