Nouvelle déroute pour l’Amiens SC

Troyes Amiens SC
Panoramic

Rapidement pris à défaut par Touzghar, l’Amiens SC n’a pas fait le poids face à une séduisante équipe de Troyes (2-1), ce samedi. Toujours quatorzièmes, les Picards ne comptent néanmoins plus qu’un point d’avance sur le barragiste à l’issue de ce terrible mois de novembre. 

L’Amiens SC apathique pendant plus d’une heure

En quête de positivité, Bernard Joannin ne l’a sûrement pas trouvée à l’issue de la nouvelle prestation indigente de son équipe, à l’occasion de la douzième journée de Ligue 2. Même si Mendoza a réduit l’écart sur penalty pour un score final en trompe l’œil (2-1, 80e), suite à une faute de Gallon sur Odey, les visiteurs ont littéralement été dépassés durant une grande partie de la rencontre. Pourtant, Blin se procurait une occasion en or pour ouvrir le score, sur un décalage de Lusamba, mais voyait Gallon détourner sa tentative (5e). Il en était de même pour le coup franc de l’ancien Niçois qui traversait toute la surface de réparation sans être touché (11e).

[J12] Troyes – Amiens SC : notez les joueurs et le match

En déficit de réalisme, l’ASC craquait défensivement sur la toute première offensive troyenne, lorsque Touzghar venait tacler au fond des filets le centre de Dingomé (1-0, 12e). Plombés par ce but quelque peu contre le cours du jeu, les Amiénois traversaient le reste de la première période tels des fantômes. De quoi permettre à Troyes de déployer son jeu, de faire courir leurs adversaires aux quatre coins du terrain et se procurer plusieurs situations de doubler la mise (22e, 32e). C’est ce qui arrivera juste avant la mi-temps, sur une frappe de Saint-Louis déviée par Alphonse prenant à contre-pied Gurtner (2-0, 44e).

Abandonné par ses partenaires, le dernier rempart amiénois évitait le naufrage devant Saint-Louis (46e) et détournait admirablement en corner une lourde frappe de Kouamé (61e). Entre-temps, Tokpa s’était signalé à deux reprises mais tombait notamment sur un valeureux El Hajjam sur sa route (48e, 55e). A l’exception d’un éclair de Mendoza, sur le côté droit, débouchant sur le penalty obtenu par Odey, Amiens ne montrait rien d’autre et concédait ainsi sa sixième défaite de la saison. Une nouvelle déroute collective ponctuée par l’expulsion de Lusamba à l’entame du temps additionnel. Amiens est plus que jamais au bord du gouffre.

De notre envoyé spécial Romain PECHON à Troyes

TROYES – AMIENS SC : 2-1 (2-0)

12ème journée de Ligue 2 BKT

Stade de l’Aube, Amiens

Arbitre : M. Delpech

Buts : Touzghar (12e), Saint-Louis (44e) pour Troyes ; Mendoza (80e) pour Amiens

Expulsion : Lusamba (90e)

Avertissements : Chambost (62e) pour Troyes ; Mendoza (28e), Monzango (45e+1), Gallon (78e) pour Amiens

TROYES : Gallon – El Hajjam, Giraudon (c.), Salmier – Saint Louis (Domingues, 90e), Dingomé (Pires, 80e), Kouamé (Gory, 90e), Tardieu, Raveloson – Chambost (Barthelmé, 70e), Touzghar

Remplaçants : Renot (g.) Mutombo, Pires, Domingues, Barthelmé, Gory, Ba

Entraîneur : Laurent Battles

AMIENS SC : Gurtner – Alphonse, Opoku, Wagué, Sy (Monzango, 16e) – Blin (c.), Traoré (Papeau, 84e) – Mendoza, Lusamba, Ciss – Tokpa (Odey, 60e)

Remplaçants : Thuram (g.), Monzango, Traoré, Papeau, Timité, Odey, Akolo

Entraîneur : Oswald Tanchot

6 Commentaires

Commenter
  1. Être nuls à ce point, c’est à peu près digne du niveau district. Joannie aura réussi l’exploit d’être le seul président de l’ASC à avoir accédé à la Ligue 1 puis de subir 2 relégations d’affilée. Bravo.

  2. C’est très bien Monsieur Joannin , vous allez prochainement arriver à votre but à savoir repartir d’une page blanche en allant directement en National pour la saison 2021/2022. C’est ce qu’on appelle de la gestion dans un club et une unité générale…. bravo

  3. en même temps il y a la faute aux joueurs mais aussi à mr joannin qui a laissé partir de nombreux joueurs intéressants beaucoup trop à mon gout..si tu veux remonter tout de suite en ligue 1 ou du moins être dans les leaders de ligue 2 tu ne fais pas ça .on se demande si joannin veut que l’équipe reste en ligue 2 j’en doute

  4. Ils vont encore nous dire qu’on est dans la logique des choses, qu’il faut pas s’inquiéter, on monte en puissance, c’est une nouvelle page qui est entrain de s’écrire et patati et patata,
    Là feuille risque de rester bien blanche avec un toquard au recrutement qui veut pas admètre son incompetance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.