Noureddine Laroussi (Amiens Portugais) : « C’est un dimanche difficile »

Pourtant bien dans le jeu, les Portugais d’Amiens ont de nouveau chuté sur leur pelouse face à Étaples. Punis par un doublé de Le Gall, les joueurs de Benoît Sturbois ont réagi en toute fin de match grâce à Ngakosso avant de voir Poidevin toucher la barre transversale. Un scénario défavorable qui laissait de gros regrets à Noureddine Laroussi, l’entraîneur adjoint des Portugais. Entretien.

Vous avez réalisé une bonne première mi-temps mais ça n’a pas suffi…

On fait une bonne première mais on a commencé à baisser au bout de dix minutes en deuxième. Ils ont commencé à attaquer et sur un contre, on n’est pas du tout au marquage et on encaisse. On prend le deuxième dans la même situation et c’est dommage. On peut avoir des regrets parce qu’on aurait pu gagner.

Il y en a aussi par rapport à la fin de match où vous passez proches de l’égalisation…

On donne tout, on change de système, on passe à trois derrière pour mettre plus de poids devant et ça ne nous sourit pas. Il y a des matches comme ça ! Il y a beaucoup de frustration parce qu’on a fait une très bonne première mi-temps et on aurait espéré beaucoup mieux sur le contenu.

Vous avez fait jeu égal face à un gros morceau mais avez payé cash les temps faibles…

C’est exactement ça, et on avait dit aux joueurs de faire attention aux temps forts et temps faibles. Sur un temps faible, on prend deux buts où on n’est pas du tout au marquage et à ce niveau, ça se paye cash. On ne va pas retirer le mérite à Etaples qui a fait un très gros match, a été costaud et solide physiquement. On sait que c’est un championnat très relevé avec de bonnes équipes.

Votre équipe n’a-t-elle pas abusé des longs ballons après l’ouverture du score ?

On leur a demandé d’avoir un jeu un peu plus direct avec l’état du terrain qui ne favorise pas du tout le jeu au sol. On voulait mettre plus de densité devant leur but. Ca ne nous a pas souri, il faut continuer à travailler et relever la tête parce que c’est une défaite qui nous fait un peu mal tant au niveau du classement que sur la débauche d’énergie laissée. En plus on perd un défenseur (Alexis Njamen). C’est un dimanche difficile.

Il a manqué quelqu’un devant pour parfaire cette stratégie au milieu des deux défenseurs centraux…

On a cherché Chirel à chaque fois mais ils ont vite compris que tous nos ballons aériens allaient sur lui et ça nous a posé beaucoup de problèmes parce qu’on ne touchait plus de ballons et Chirel ne déviait plus. C’était compliqué.

Encore une fois, on se dit que vous n’êtes pas loin…

A chaque fois on se dit ça ! On est allé faire un très bon résultat en coupe et on se dit qu’on peut faire quelque chose derrière… Au-delà des scores, l’intention est là, on a vraiment une bonne équipe qui joue bien au ballon mais ça ne sourit pas pour nous. On avait clairement affiché nos ambitions de jouer la montée en début de saison. On va continuer à espérer et on ne lâchera rien jusqu’au bout.

Le plus dur semble passé en termes de calendrier…

Oui et non parce qu’on va aller à Gamaches et ce n’est pas un petit morceau. Surtout, dans ce championnat tout le monde peut battre tout le monde. Ce sera un gros morceau parce qu’ils sont premiers ex-aequo avec Etaples. C’est un championnat très serré. Il faudra se battre jusqu’au bout.

La profondeur de banc a-t-elle montré ses limites sur ce match ?

On a quand même encore pas mal de blessés et en plus on perd notre défenseur central. En R2, si tu n’as pas un banc en conséquence, tu es limité en choix, dans tes changements, dans les actions que tu peux être amené à faire. On est comme toutes les équipes de R2, on a des difficultés. Tout le monde en a, on n’a pas d’excuses par rapport à ça. Il faut continuer à relever la tête, à travailler et déjà se pencher sur le prochain match de championnat.

On a vu de l’énervement au coup de sifflet final…

C’est plus la frustration d’avoir fait une bonne première mi-temps et de prendre deux buts en vingt minutes en deuxième, je pense. Ensuite, elle amène à de l’énervement et ne montre pas une bonne image de nous. Ca reste du football et ça reste des situations où l’on peut s’énerver.

Propos recueillis par Romain PECHON

AMIENS PORTUGAIS – ETAPLES : 1-2 (0-0)

5ème journée de Régional 2

Stade Michelet, Amiens

BUTS : Ngakosso (88′) pour Amiens ; Legal (61′, 79′) pour Etaples

AMIENS PORTUGAIS : Gningue – Ameur, Wable, Njamen, Devauchelle, Idez, Facquier, Ngakosso, Poidevin, Cissé, Boulafrad.

Entrés en jeu : Ribeiro, Yahiaoui, Pereira.

Entraîneur : Benoît Sturbois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *