Noël Le Graët : « Terminer le 30 juin paraît impossible »

Président de la Fédération française de football (FFF), Noël Le Graêt considère qu’il est impossible de pronostiquer une date de reprise de compétition, rendant illusoire l’espoir de terminer la saison au 30 juin.

Une situation qui va s’imposer d’elle-même ?

Suspendu depuis quinze jours, le championnat de France le sera encore a minima jusqu’au 15 avril, date de fin (actuelle) du confinement, décidé et prolongé par le gouvernement. Ainsi, aucune date de reprise n’est envisagée à l’heure actuelle. De son côté, la FFF a déjà fait savoir que les compétitions amateur ne reprendraient pas avant le début du mois de mai, ce qui n’a pas empêché la Ligue de football des Hauts-de-France d’acter une fin de saison au 30 juin. En l’état, difficile d’imaginer une saison complète.

Un scénario tout bonnement impossible au niveau professionnel, au regard des enjeux sportifs mais aussi et surtout financiers, avec une manne de droits TV de 150 millions restants à verser. Dans un tel contexte, « terminer le 30 juin paraît impossible » pour Noël Le Graët, le président de la FFF : « Il y a des hypothèses de reprise : 15 mai pour certains, 1er ou 15 juin pour d’autres. Pour d’autres encore, on n’ira pas au bout. Il faut faire attention à ce que l’on dit et écouter l’État. L’objectif c’est de reprendre le plus vite, mais sans risque de santé pour nos spectateurs et nos joueurs. »

Face à la pandémie du Covid-19, « personne n’était maître du calendrier », assène encore Le Graët. « On ne peut pas reprendre la compétition avant que l’État ne donne son feu vert. » Or, plus celui-ci se fait attendre plus les chances de jouer cet été grandissent de jour en jour.

A lire aussi : 

Ligue 1 : L’UEFA donne la priorité aux championnats

Ligue 1 : Grosse incertitude autour des droits TV pour l’Amiens SC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *