Nicolas Rabuel (VAFC) : « Nous étions fébriles »

Nicolas Rabuel VAFC
Pavel Clauzard / Le 11 HDF

Revenu deux fois au score, le VAFC a fait preuve de caractère pour revenir d’une situation bien compliquée face à Annecy. Il aura manqué de la justesse technique pour faire la différence et surtout un supplément d’âme à domicile. Nicolas Rabuel évoque ces manques, mais retient aussi du positif.

Nicolas Rabuel voit le verre à moitié plein

« D’être menés et de revenir, on l’avait déjà fait contre Nîmes et Saint-Étienne. C’est bien de le faire, ça permet de maintenir l’invincibilité à la maison. Maintenant, on a eu du mal à sortir de la pression d’Annecy en première mi-temps. On sait que c’est une équipe qui met beaucoup de pression. Il y a eu un manque de justesse technique, parce que nous étions fébriles. Est-ce qu’avec le fait d’aller chercher une victoire engendre cette fébrilité où on se déplace moins et on veut moins du ballon ? C’est cet ensemble de choses qui fait que. Marquer deux buts ? À ce niveau-là, c’est bien. Ça ne nous est pas beaucoup arrivé. On en prend deux, dont un qui est évitable, car c’est une perte dans notre moitié. J’ai trouvé que c’était un match engagé des deux côtés, avec des équipes qui cherchaient à aller vers l’avant. »

Propos recueillis par Pavel CLAUZARD

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *