Nicolas Rabuel (VAFC) : « Faire le bilan et la projection »

Rabuel VAFC
Le 11 HDF

Après un début de saison très correct, le VAFC se retrouve à la septième place du classement de Ligue 2 au moment de la première trêve internationale. L’occasion pour Nicolas Rabuel de revenir, à froid, sur les deux derniers déplacements, et de se projeter sur les objectifs à atteindre durant la pause, qui n’en sera pas vraiment une.

Sortir avec un seul point de ce double déplacement, est-ce un coup d’arrêt pour VA ?

Mathématiquement ce n’est pas génial, un point sur six. Après, quand tu analyses Rodez, on prend un point, mais si on en prend zéro ce n’est pas immérité. A Pau, à l’inverse, tu n’en prends pas alors que dans le contenu, tu peux en prendre un voire trois. On a tendance à dire que sur une saison ça s’équilibre, on verra ça. Sur les cinq derniers matches, on est à huit points sur quinze. On est largement dans les clous des objectifs que l’on s’était fixés. Cette trêve sera l’occasion de faire le bilan pour pouvoir se projeter sur les quatre matches qui viennent.

Quel sera le programme pour la trêve ?

Il y a la trêve, mais l’objectif c’est de maintenir le rythme pour certains, l’augmenter pour certains, notamment trois dernières recrues. Le match amical nous servira à ça. Tout de suite, il faut que l’on se projette sur Sochaux, ce match arrive très vite. Il faut que l’on reste connecté et que l’on se projette sur Sochaux. On joue un amical ce jeudi contre Ostende pour garder du rythme (ndlr : jeudi 22 septembre, 14h30 au Mont-Houy).

Y a-t-il eu d’autres pépins physiques à déplorer après Pau ?

Le seul pépin en plus, c’est la suspension de Debuch’ (Mathieu Debuchy). Au niveau physique, on n’a pas plus de pépins, au contraire. On va profiter de la trêve pour réathlétiser Allan (Linguet), Aymen (Boutoutaou) et Ilyès (Hamache). Pour Sochaux, ça me paraît un peu court pour les trois, on verra bien l’évolution. Hillel (Konaté) part en sélection, et trois jeunes également : Yacine Haouari, Sofiane Boudraa et Issam Bouaoune. Je vais en profiter pour faire monter certains jeunes en séance avec nous. Ca nous permet de faire un bilan et une projection.

Propos recueillis par Arthur Lasseron

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *