Nicolas Rabuel (VAFC) : « C’est dur à digérer »

Rabuel VAFC
Maxime Le Pihif/FEP/Icon Sport

Le VAFC a enchaîné un septième match sans victoire, en Ligue 2, sur la pelouse de Dijon (2-1). Nicolas Rabuel revient sur la première partie de saison de VA et se projette sur la deuxième. Entretien.

On arrive à la fin des matches allés, quel bilan vous faites ?

Le bilan comptable, 25 points à 6 points des 4 derniers, était l’objectif du début de saison. Nous l’idée c’était d’en laisser 4 derrières le plus rapidement possible. Après sur les derniers matches, entre ce qu’on a mis dedans et ce qu’on récolte… Peut-être qu’on avait récolté un peu plus au départ sur des matches où avaient été un peu plus en difficulté. Forcé de constater que sur les 6-7 derniers matches, on ne récolte pas ce qu’on a semé.

Ça s’équilibre et vous trouvez ça logique alors ?

Je trouve quand même que la balance est beaucoup plus défavorable. Entre ce qu’on a proposé et ce qu’on a obtenu, la balance est beaucoup plus défavorable.

Est-ce-que le match de ce soir (ndlr : vendredi) c’est celui qui vous laisse le plus de regrets ?

Oui mais on avait aussi des regrets après Annecy car on a des situations et des occasions et décourage et le coeur pour revenir à 2-2. Là, on l’a eu aussi pour revenir au score aujourd’hui. C’est dur à digérer.

Vous avez aussi encaissé deux buts à l’extérieur, c’est un mal qui dure…

Oui s’en est un. On a eu aussi Ilyes (Hamache) qui s’est blessé mardi, Aymen qui on a pu le récupérer tout juste hier. Il nous a manqué aussi des atouts offensifs. D’autres ont pu prendre le relais. Mais ce bilan, je n’ai pas attendu la 19e journée pour le faire.

Est-ce-que ça peut vous faire réfléchir à changer de système et à ne plus laisser Ugo Bonnet sur devant ?

Oui il est un peu seul. Après il y a deux types de ballons aériens. Il y en a qu’on peut pitcher et d’autres qu’on peut en profondeur. Ugo a cette qualité pour aller vers la profondeur. Après dans l’animation, c’est aussi lui apporter ce soutien, de la même manière qu’on lui a apporté ce même soutien sur le deuxième but d’Annecy. Seul ou à deux, s’il n’y a pas de soutien derrière, tu ne vas pas solutionner le problème.

Le souci c’est plutôt l’animation offensive alors ?

Si ce soir on met ça sur le compte du système, ok je l’entends, je veux bien. Pour moi ce n’est pas une question de système.

C’est de la malchance alors ?

La chance, je n’y crois pas. Il y a des périodes comme ça. Pour moi sur les 6-7 derniers matches où on recherche la victoire, on n’est pas payé à la hauteur de ce qu’on a fait. Pour plein de raisons.

Ça va faire du bien cette pause de deux semaines alors ?

Oui déjà pour la récupération car la semaine a été longue, pour tout le monde. Bien récupérer et bien préparer car on va avoir 15 jours de coupures et on va enchaîner de nouveau trois matches.

Ça va être quoi l’objectif de Valenciennes pour le reste de la saison ?

En laisser quatre derrières le plus rapidement possible. Ça n’a pas changé et ça ne changera pas.

Source : France Bleu Bourgogne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *