Nicolas Rabuel (VAFC) : « Bajic, un gardien que l’on suivait »

Rabuel VAFC
Le 11 HDF

Quelques minutes après l’annonce de la signature de Stefan Bajic pour six mois au VAFC, son nouvel entraîneur, Nicolas Rabuel, s’est exprimé à son sujet. Jérémie Janot, ancien gardien des Verts, a joué un rôle dans l’arrivée du Stéphanois pure souche dans le Nord.

Que pouvez-vous nous dire sur la dernière recrue, Stefan Bajic ?

Baj’ c’est un gardien que l’on suivait depuis longtemps, on était déjà rentré en contact avec lui cet été. Il faisait partie des profils que l’on avait ciblés quand on cherchait un gardien numéro 1 au mercato d’été. Le contact a été gardé, mais surtout vite repris quand Gautier est parti. Il sera là pour le reste de la saison.

Quand ont été repris les contacts ?

Ca a été fait assez rapidement. Il faisait partie des profils qu’on aimait bien dès cet été.

Pourquoi ce transfert ne s’est pas fait cet été ?

Ce sont les aléas des négociations. Il était sollicité, il avait fait une bonne saison à Pau, avec la possibilité de vivre un challenge à l’étranger. Voilà, dans chaque mercato il y a plein de paramètres qui entrent en ligne de compte et qu’on ne maîtrise pas tous.

C’était important d’avoir un gardien qui connaît le championnat ?

Qui connaît le championnat, qui connaît Jérémie (Janot) aussi. Ca nous permet de gagner du temps pour qu’il s’intègre le plus rapidement possible. Le doc (Marc Chasselat) le connaît car il l’a eu en équipe de France Espoirs. Il y a déjà un lien.

Jérémie Janot est une vraie valeur qui permet d’attirer les gardiens ?

Le passé récent de tous les gardiens que l’on a eu ici, c’est que Valenciennes a été un tremplin pour eux. Jérémie fait partie de ce tremplin là. C’est un vrai plus pour nous.

Le cas Lucas Chevalier favorise la signature de jeunes gardiens ?

Oui, et quand on voit Jérôme Prior aussi qui a fait une bonne saison. Lucas, Gautier, même si je remonte jusqu’à Damien Perquis, il y a le maintenant et l’après pour ces gardiens.

Vous mettez à nouveau la main sur un gardien numéro 1, cela vous rassure ?

Je dis toujours que les gardiens sont peu mais ce sont des moteurs. Ils boostent tout le monde sur le terrain. On a pu récupérer Lassana Diakhaby (NDLR : gardien de la réserve) qui nous a filé un coup de main en attendant. Là, Baj’ nous rejoint. On reconstitue le noyau qui sera un moteur performant.

Cette signature amène-t-elle de la sérénité dans l’équipe ?

Je l’espère. Gautier était important dans le vestiaire. Il apportait sa joie de vivre, son travail. C’est sûr que ça a manqué dans le vestiaire. Le remplacer, ça amène de l’énergie.

Propos recueillis par Clément Rossi, avec Arthur Lasseron

Un commentaire

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *