Nicolas Cauvin (RC Amiens) : « Vite gagner pour accrocher le bon wagon »

Après deux défaites de rang, le RC Amiens a accroché le point du nul, dans le temps additionnel, contre Creil (1-1), dimanche dernier. Soulagé d’avoir stoppé la spirale négative, Nicolas Cauvin aspire désormais à retrouver le goût de la victoire pour sortir de la zone rouge. Entretien.

Nicolas Cauvin, quel sentiment vous laisse ce premier partage des points de la saison ?

C’est avant tout un point de pris. On est déçu parce qu’on voulait prendre les trois points chez nous, mais en même temps on égalise à la 93e minute sur penalty, à la suite d’un corner. Encore une fois, on prend un but qui est largement évitable et que l’on donne à l’adversaire. On dribble dans la surface et on se fait punir. Quand tu es mené 1-0 contre ces équipes-là, tu dois ouvrir des espaces et ils ont des joueurs qui sont pas mal techniquement. Le bilan est assez mitigé.

Parce que vous auriez très bien pu le perdre ce match…

On s’en sort bien parce qu’ils ont eu plusieurs ballons de 2-0 et notre gardien les sort et ça nous a permis de rester dans le match. On a eu le mérite d’aller égaliser et d’avoir les ressources pour prendre ce point. Après, on a été très maladroit dans les vingt-cinq derniers mètres, surtout dans les dernières passes et techniquement. On n’a pas fait les bons choix mais on touche quand même la barre. On n’a pas été transcendant.

Après quatre journées, vous pointez à la dixième place…

Le bilan n’est pas bon parce qu’on n’a que quatre points sur douze possibles. Il va falloir vite gagner pour accrocher le bon wagon. Il nous manque l’efficacité dans les deux zones et de la concentration sur 90 minutes parce que la moindre erreur, on la paie. On retombe dans les travers de la saison dernière avec ces erreurs. Après, on a de la qualité, je ne me fais pas de soucis, j’ai un groupe élargi, et avoir les blessures et suspensions j’ai d’autres garçons qui jouent. Je leur fais confiance, il n’y a pas de problème.

Vous n’êtes donc pas inquiet pour la suite de la saison ?

Il n’y a pas d’inquiétude parce que j’ai besoin de tout le monde et tout le monde joue le jeu. On aura toujours des absents, et on a encore perdu deux joueurs sur blessure en première mi-temps. Il y aura d’autres garçons qui joueront le prochain match, c’est comme ça. Il va falloir vite prendre des points et pouvoir enchaîner les matches de championnat parce que c’est dur de se mettre en route en jouant tous les quinze jours.

Et cela va encore durer quelques semaines en raison de la coupe de France…

On n’arrive pas à enchaîner et il faudrait que l’on joue quatre ou cinq matches de championnat pour réussir à se situer. En jouant tous les quinze jours, on n’est pas dans un rythme de championnat. Je trouve que les calendriers ne sont pas terribles parce qu’on est fin octobre et on n’a pas enchaîné deux semaines avec deux matches de championnat, même si je ne m’en sers pas d’excuse, loin de là.

Comment jugez-vous ce championnat de R3, vous, relégués de R2 ?

Toutes les équipes que l’on a jouées sont de bonnes équipes. Est-ce qu’il y a un gros écart entre R2 et R3 ? Je ne pense pas, sur ce que je vois. On a joué Chantilly, qui était plutôt fort, Beauvais qui était plus fort que nous quand on les a joué, Creil qui descend aussi. On a joué trois équipes du niveau R2 de l’an dernier. Quand on voit les résultats, on voit que c’est serré, personne ne prend de carton tous les week-ends et ça va être serré jusqu’au bout. On a joué les quatre premiers mais je ne pense pas que ce soit un championnat très facile, tout le monde peut battre tout le monde. Je ne vois pas trop d’écart entre R3 et R2 avec toutes les descentes de l’an dernier.

Tous propos recueillis par Romain PECHON avec Adrien ROCHER

A lire aussi : 

Régional 3 : Amiens Montières et le RC Amiens relégables !

Régional 2/3 : L’AC Amiens (b) s’enfonce, Montières et le RC Amiens piétinent

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *