Nicolas Cauvin (RC Amiens) : « J’attends une réaction dès dimanche »

Déçu par le visage affiché par son équipe lors des deux dernières sorties face à Chantilly (b) (2-3) et Beauvais (b) (0-4), Nicolas Cauvin espère une réaction de la part de ses joueurs face à Creil, dès demain.

Nicolas Cauvin, votre équipe a un nouveau gros match qui l’attend ce dimanche…

Avec Creil, on a encore un bon adversaire. On sait les qualités de ces équipes de l’Oise qui sont costaudes. Il va falloir se méfier d’eux pour essayer de prendre les trois points.

Parce que vous avez l’objectif d’atteindre une des trois premières places ?

Quand on descend, il faut que l’on arrive à se mettre des objectifs mais si on joue comme on l’a fait sur les deux derniers matches, on n’arrivera pas à les remplir. J’attends une réaction dès dimanche.

Il faudra être meilleur que lors du déplacement à Beauvais…

Avant le match, j’avais l’impression qu’on n’était pas concerné, on fait une entame de match catastrophique en prenant deux buts dans le premier quart d’heure. En face il y avait une belle équipe, jeune et technique, et de notre côté, il n’y avait pas de réaction et c’était compliqué. On est tombé sur plus fort que nous sans pouvoir revenir au score. On était bien revenu en deuxième mi-temps, mais on fait une erreur qui leur donne le troisième but alors qu’on était mieux et on aurait pu changer la physionomie du match. On a pris sept buts sur les deux derniers matches et on n’y arrivera pas en prenant autant de buts chaque week-end.

La défense était donc l’axe de travail pendant ces quinze jours ?

Oui, on a travaillé les phases défensives mais on a beau travailler, il n’y a pas que l’entraînement. Ca dépend de la qualité de l’ensemble des joueurs et pas que des défenseurs. Il faut que tout le monde commence à comprendre que si on défend à onze, on y arrivera mieux. On va essayer d’y remédier dimanche.

A quoi vous attendez-vous du côté de Creil ?

Creil a joué des années en DH à l’époque, c’est un club et des joueurs qui sont aguerris au niveau Ligue et ont l’habitude de jouer à ce niveau. Ca va être costaud, très fort. Si on ne met pas plus de détermination et d’envie, on se fera corriger comme on l’a été à Beauvais.

Il faudra donc mettre de l’intensité dès le début du match…

Il faut être concerné d’entrée. A Beauvais, on prend un but dès la septième minute et ce n’est pas normal. On a un plan de jeu que l’on ne respecte pas et derrière on se fait punir. Il faut réussir à comprendre que l’on ne fait pas ce que l’on veut et si on ne met pas les bons ingrédients, on n’y arrivera pas parce qu’on a des garçons de qualité, je ne me fais pas de soucis là-dessus.

Surtout au niveau offensif, où vous avez les armes pour faire des dégâts…

On a des attaquants qui reviennent de blessure parce qu’on avait eu un peu de casse depuis deux ou trois semaines. Baudry est sur le chemin du retour alors qu’il est blessé depuis cinq mois, on récupère Bengachoud après un problème aux adducteurs. Ca va remettre de la concurrence offensive sur tout le monde et c’est intéressant parce qu’on aura besoin de tout le monde. Le groupe est élargi, on a de la qualité et je ne me fais pas de soucis là-dessus.

Ne plus être engagé en coupe ressemble à un mal pour un bien, puisque vous avez eu quinze jours sans matches…

On peut récupérer des joueurs parce qu’on en perd un peu à chaque match, mais ce sont les aléas du football. On était sur les terrains depuis le mois d’août donc ça a permis de ressourcer un peu tout le monde sur un week-end pour repartir et ça fait du bien. On n’a pas fait de match amical, on s’est entraîné normalement, et pratiquement tout le monde est venu voir jouer l’équipe B la semaine dernière, donc c’est sympa. Il y avait huit ou neuf joueurs qui sont venus, c’est bien et c’est intéressant.

Parce que votre équipe B tourne plutôt bien en ce début de saison…

C’est une équipe avec des jeunes que l’on a signés cet été ou qui montent des U18 pour avoir de l’expérience. C’est une équipe qui change tous les week-ends en fonction des joueurs appelés en équipe première mais il y a de la qualité pour jouer en D3 avec l’objectif de tenter de décrocher la montée. Si on n’a pas de casse sur l’année, ils ont les moyens d’y arriver.

L’objectif est de réduire l’écart entre la A et la B ?

Tout à fait. Pour l’instant ils n’ont pas joué les grosses équipes du groupe mais il ne faut pas laisser de points en route, c’est ça qui est important.

Tous propos recueillis par Adrien ROCHER

RC AMIENS (10è) – AFC CREIL (5è)

Quatrième journée de Régional 3, poule G

Dimanche 20 octobre, 15 heures

Stade Moulonguet, Amiens

Arbitre : M. Portemont

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *