National 3 : Vimy plonge l’AC Amiens un peu plus dans l’embarras

Loucas Gabert AC Amiens
Adrien Rocher - Le 11 HDF

Au terme d’un match longtemps indécis et finalement à sa portée, l’AC Amiens a concédé une nouvelle défaite, ce samedi contre le Vimy de Sébastien Leraille (0-1). À une semaine du choc des cancres face à Longueau, la formation d’Azouz Hamdane est plus que jamais au bord du gouffre. 

L’AC Amiens toujours aussi impuissant

Les matches se suivent et se ressemblent pour l’ACA. Sans être vraiment dominé par leurs adversaires, les coéquipiers de Kévin Martinez – qui était enfin de retour de blessure – ont quitté le terrain têtes basses après ce neuvième revers en douze rencontres. Pourtant, la première occasion franche de la rencontre était bien pour les locaux sur une frappe puissante de Kwinta s’écrasant sur la barre. Le deuxième acte donnait ensuite le sentiment que les Amiénois allaient finir par faire sauter le verrou adverse. Mais trop souvent imprécis dans le dernier geste, l’ACA finissait par se faire planter en contre.

Entré en jeu quelques instants plus tôt, Delforge convertissait au second poteau et d’une belle reprise l’offrande de Tourtelot pour inscrire l’unique but de la rencontre (0-1, 74′). Avec l’énergie du désespoir, Amiens tentait de faire son retard mais ni Slidja, ni Martinez ne parvenaient à faire trembler les filets adverses (75′, 77′). Dans l’indifférence générale ou presque d’un public de plus en plus réduit à peau de chagrin, l’ancien pensionnaire de National 2 file tout droit vers une relégation en Régional 1. Avec désormais neuf points de retard sur le premier non relégable et une dynamique assez exécrable, il faudrait un miracle pour que le club des frères Hamdane parvienne à s’en sortir.

R.P.

AC AMIENS – VIMY : 0-1 (0-0)

13eme journée de National 3

Stade Jean Bouin, Amiens

But : Delforge (74’)

AC Amiens : Banaziak – NGoma, Martinez, Tougouman Ramla – Camara, Hiba – Kwinta, Cetiner, Labhiri – Zerdab

Remplaçants : Gabert, Sagouti, Rahali, Hamdane, Slidja

Entraîneur : Azouz Hamdane

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *