National 3 : l’Amiens SC (b) et l’AC Amiens pour chasser les doutes

Bakayoko Amiens SC
Arthur Lasseron / Le 11 HDF

Tous deux dans la zone rouge après trois journées et déjà deux défaites chacun, l’Amiens SC (b) et l’AC Amiens entendent relancer la machine dès ce week-end, respectivement contre Chantilly et à Maubeuge. Présentation complète de ces deux rencontres de la quatrième journée de National 3.

Antoine Buron : « Il faut tout de suite redresser la barre

Sans Henri Dupays, toujours sur le flanc après une blessure à la cheville, Antoine Buron prépare le déplacement de l’équipe réserve de l’Amiens SC à Maubeuge avec le souhait de bouger les lignes. Entretien.

Antoine, dans quel état d’esprit abordez-vous ce déplacement à Maubeuge après deux défaites consécutives pour votre équipe ? 

On n’a pas vécu le début de saison espéré et prévu. On a joué avec des équipes un peu jeunes, qui ont du mal à se mettre au tempo de ce championnat. Le mot d’ordre est de resserrer un peu les boulons et surtout de retrouver les valeurs qui faisaient notre force la saison passée. Il faut qu’on s’appuie sur le match de préparation du week-end (ndlr : victoire 5-0 contre la réserve de Rouen). On a revu de bonnes choses en matière d’état d’esprit et il faut s’appuyer sur ça pour aller faire un bon match à Maubeuge. Avoir des individualités c’est bien mais avoir un collectif c’est mieux Aujourd’hui, on pêche sur ça. On n’a pas vraiment de leader qui se dégage et on ne parvient pas à réagir collectivement. On continue de travailler.

Il n’y a pas encore d’urgence mais c’est tout de même important de vite renverser les choses…

Le championnat sera disputé et serré et il faut tout de suite redresser la barre. Et même si ce n’était pas le cas, il faut tout de suite réagir. On est en difficulté, on a pas mal de problématiques à régler, c’est intéressant aussi. Maintenant, il faut trouver les solutions et que ça se bonifie vite en termes de points. On a une équipe jeune, on le sait mais on ne peut pas accepter l’erreur indéfiniment. Il faut savoir apprendre de ses erreurs et il faut aussi savoir corriger son état d’esprit car tout part de là aussi. Pour le moment, on n’a pas l’impression qu’il y a beaucoup d’évolution de ce côté-là. Il n’y a que trois matches, il faut relativiser mais aussi prendre conscience de tout ça. Aujourd’hui, personne ne peut se prévaloir d’être au-dessus du collectif.

Après la lourde défaite contre Croix, vous évoquiez votre « envie de redistribuer les cartes« . Qu’en sera-t-il ce samedi à Maubeuge ?

Je vais partir à Maubeuge avec des joueurs qui ont envie de défendre les couleurs du club et de performer dans cette équipe réserve. Je n’ai pas pour habitude de parler sur le coup de l’énervement, quand je parle je vais au bout de mes idées. Certains joueurs ne seront pas du déplacement à Maubeuge, parce que j’estime que le rendement est insuffisant pour le moment. On sera peut-être encore plus jeune mais on misera sur l’état d’esprit et le collectif pour ramener quelque chose de ce déplacement. J’ai envie de voir des joueurs qui prennent du plaisir ensemble et surtout qui ont envie de jouer au football. Aujourd’hui, quand je vois des garçons de 17, 18 ou 19 ans qui n’ont pas envie de jouer un match de football, ça m’interpelle et ce n’est pas l’image que j’ai envie de donner. Si certains n’ont pas envie ou pensent que ce championnat n’est pas fait pour eux, on se passera d’eux. Mon premier critère de sélection sera donc celui de l’envie des joueurs de représenter dignement Amiens à Maubeuge.

Tous propos recueillis par Romain PECHON

MAUBEUGE – AMIENS SC (b)

4ème journée de National 3

Samedi 1er octobre, 18 heures

Stade Léo Lagrange, Maubeuge

Azouz Hamdane : « Je pense qu’on en gagnera plus qu’on en perdra »

Toujours privé de Kévin Martinez, en délicatesse avec son dos, et d’El Hadji Mbengue, Azouz Hamdane a bon espoir de voir l’AC Amiens renouer avec la victoire contre Chantilly. Entretien.

Azouz, après deux défaites en championnat, l’objectif pour l’AC Amiens est de concrétiser vos progrès dans le jeu par un bon résultat ? 

C’est exactement ça, je n’aurais pas dit mieux. On a fait une très mauvaise première mi-temps contre Marcq après plutôt une bonne première. Contre Feignies, on a fait un très bon match, consistant et sérieux à Feignies, qui reste quand même une équipe à qui il ne faut pas laisser l’opportunité de te piquer. Face à ce genre d’adversaire, c’est difficile de revenir et celle qui ouvre le score va en général au bout. Maintenant, dans le contenu on est dans la continuité et il faut continuer même si je suis déçu du manque de récompense pour mes joueurs. Il faut être capable de reproduire ce match de semaine en semaine et je pense qu’on en gagnera plus qu’on en perdra.

Mais il faut que ça se concrétise en victoire pour que le groupe gagne aussi en confiance…

Tout à fait. Tout ça reste des discours, à deux jours du match je ne peux qu’être dans le déclaratif et il faut que ça se concrétise par des points sur le terrain. On va affronter une équipe solide de N3, qui a une ou deux individualités qui sont capables de faire la différence. C’est une équipe athlétique, contre laquelle les matches sont toujours un peu disputés. On s’attend à un match encore serré, on s’est à quoi s’attendre. On ne sera pas surpris.

Sur le plan offensif, avez-vous le sentiment d’avoir trouvé la bonne formule ?

Pour le moment, je n’ai personne qui se dégage nettement. Sur le système, je sais à peu près comment faire jouer les joueurs mais il faut aussi qu’ils comprennent qu’il faut parfois se sacrifier sans ballon pour pouvoir être plus performant quand on l’a. Tous ne le comprennent pas forcément et ceux-là jouent un peu moins. A défaut, ceux qui courent un peu plus joueront davantage. C’est binaire mais on sait que l’équipe qui court un peu plus a le plus de probabilité d’avoir le meilleur résultat à la fin.

Tous propos recueillis par Romain PECHON

AC AMIENS – CHANTILLY

4ème journée de National 3

Samedi 1er octobre, 18 heures

Stade Jean-Bouin, Amiens

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *