Miri Siradjidini (Amiens Portugais) : « On va vite sortir la tête de l’eau »

Lourdement battu par l’AS Beauvais en coupe de France, l’Amiens Portugais n’a même pas fait illusion en encaissant trois buts en moins de dix minutes de jeu. Une finalité frustrante pour Miri Siradjidini, même si le latéral gauche veut très vite se projeter sur la suite et l’objectif montée en championnat. Entretien.

Miri, le rêve d’un exploit s’est vite envolé pour l’Amiens Portugais…

On a raté notre entame de match. On savait que ce serait difficile, mais en coupe de France tout reste envisageable. Malheureusement, on a plombé nos chances beaucoup trop vite. A partir de là, on est dans la difficulté et ça devient impossible de renverser la rencontre. On avait déjà eu du mal à entrer dans notre match contre Gamaches. Et face à ce genre d’adversaire comme Beauvais, ça se paye cash.

Comment expliquez-vous ça ? 

Sur ce match, je pense que c’est un peu une question de pression. On peut ressentir de la bonne impression, celle qui nous pousse à nous sublimer. Puis, il y a aussi une pression qui peut un peu paralyser. Tout le monde ne ressent pas ça de la même manière. Maintenant, c’est derrière nous, il faut en tirer les bons enseignements pour le championnat. Je pense aussi qu’il fallait afficher plus d’envie pour espérer autre chose. Beauvais nous a respectés, a joué son jeu et on n’a pas eu la combativité nécessaire pour rivaliser.

Le risque est que cette lourde défaite laisse quand même des traces au sein du groupe…

Le score est lourd et difficile à accepter. Mais je pense qu’on va vite sortir la tête de l’eau et se remettre dès lundi sur l’objectif championnat. On sait que la saison va être longue et qu’on a encore de beaux objectifs devant nous. Ce ne sera pas facile et c’est à nous de monter en intensité, en régime, pour espérer quelque chose à la fin de saison.

D’autant que l’Amiens Portugais va être attendu chaque week-end, sur chaque terrain…

Ce sont les journalistes qui parlent de nous, nous on n’a rien dit (rires). Le coach a fait un recrutement pour disposer d’une bonne équipe pour espérer encore mieux que la saison passée (ndlr : le top 5). Le club restait sur une très bonne deuxième partie de saison et l’objectif était de surfer dessus pour faire encore mieux sur l’ensemble de de la saison. Maintenant, ce sont aux joueurs sur le terrain de répondre présent. De toute manière, on a un large groupe, avec plus de 30 joueurs aux entraîneurs. Du coup, si certains ne répondent pas aux attentes, il y a la concurrence pour les remettre en cause.

Cette élimination en coupe de France après seulement une journée de championnat peut-elle être un mal pour un bien pour l’Amiens Portugais ?

La coupe de France, c’est toujours du bonus, encore plus quand on a un quatrième tour contre une National 2. Si on passait, on aurait eu une grande joie et on n’aurait clairement pas craché sur un exploit. Maintenant, c’est derrière nous et il faut vite se focaliser sur le championnat avec de belles échéances à venir.

Tous propos recueillis par Romain PECHON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *