Mickaël Despois (Amiens Portugais) : « Souligner la réaction »

Mickaël Despois AC Amiens
Le 11 HDF

Double buteur ce dimanche contre Montataire (3-3), Mickaël Despois est un atout fort des Portugais d’Amiens. S’il évoque son cas personnel, il parle également de celui de l’équipe et de ce qui a pu manquer pour s’imposer lors de cette sixième journée de Régional 2.

Mickaël Despois, Amiens Portugais obtient le nul contre Montataire. Pensez-vous que c’est bien payé au vu de la physionomie ?

En première période, on n’arrive pas à enchaîner trois ou quatre passes. On se fait bouger dans les duels, donc on s’en sort bien malgré tout. Nous arrivons à égaliser à la mi-temps en ayant pas mal de situations, eux aussi. Comme le coach nous a dit, c’est qu’il n’y a qu’un à zéro, et on connaît notre capacité à marquer. On a de l’espoir. En début de deuxième, notre entame est parfaite. On va les chercher, on les presse et on égalise en passant même devant par la suite. Sur l’égalisation, c’est mon joueur qui marque. Il y en a un de chez eux qui joue bien le coup et me bloque. Il se retrouve tout seul, je devais le marquer, et il égalise. Malgré ça, on sait qu’il reste du temps. Nous prenons ce troisième but, mais nous allons chercher l’égalisation. Ça, je pense qu’en début de saison, on ne l’aurait pas fait. On n’a rien lâché. Elle est méritée, la deuxième période aussi. C’est dommage, car nous voulions enchaîner. En face, l’adversaire était pas mal, il est venu nous chercher avec des guerriers.

Qu’a-t-il manqué pour espérer mieux dans cette rencontre ?

Je pense nos entames de matches précédentes. On sentait qu’on allait presser directement, qu’à la perte de balle, nous réagissions. Là, nous étions plutôt en réaction, on a eu du mal à réagir. Techniquement, c’était assez pauvre. Voilà, on sait qu’il y aura des matches comme ça, on va pas non plus arriver tous les week-ends et gagner 3-0. En face, il y a des adversaires. Il faut quand même souligner la réaction que nous avons eu. C’est important de repartir de cette rencontre avec un point. Nous avons eu de bonnes ressources mentales, c’est intéressant pour la suite.

À titre personnel, vous marquez deux buts. Êtes-vous satisfait de votre performance ou regrettez-vous cette toute dernière occasion manquée ?

Satisfait, je ne dirais pas oui, car sincèrement, il n’y a pas la victoire. Je le suis, car je mets le penalty à la fin et je rapporte un point à l’équipe. Mais j’aurais préféré comme sur le match précédent que l’on gagne et que je marque. À titre personnel, ça fait toujours plaisir de marquer. Quand il n’y a pas la victoire au bout, ça reste amer. Malgré ça, on continue de me faire briller, car mes coéquipiers me mettent en bonne condition. J’ai une dernière action, mais malheureusement, je ne la met pas. Je n’arrive pas à avoir l’information et je me précipite un peu, j’anticipe un peu l’erreur du défenseur. Le but est loin et j’ai voulu frapper fort, alors que j’avais juste à lober le gardien d’un plat du pied. Bien sûr, je m’en suis un peu voulu. Comme on dit, c’est le football.

Mickaël Despois, le FCPPA est leader de sa poule de R2. Comment analysez-vous cette place et pensez-vous qu’elle vous donne de la pression ?

Si on est leaders, c’est qu’on le mérite. Tout le monde a fait en sorte qu’on le soit. Moi, personnellement, l’équipe ne se met pas de pression. On prend match par match. Maintenant, les gens à côté, la presse parle de montée, car on a un groupe de qualité. Vous le savez peut-être mieux que moi, mais ce n’est pas parce qu’on a un effectif qualitatif de bons joueurs qu’on est assurés de monter. On va engranger un maximum de points chaque week-end, après on verra bien. Le groupe ne se met pas de pression.

Propos recueillis par Pavel CLAUZARD

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *