Mickaël Bertansetti (Linas-Montlhéry) : « Ce n’est pas parce que Lens va faire tourner que ce sera plus facile »

Linas Montlhéry RC Lens
Guillaume Talbot/Icon Sport

Habitué à faire parler de lui en coupe de France, le club de Linas-Montlhéry va tenter d’ajouter un nouvel exploit à son historique récent dans la compétition, samedi après-midi face au RC Lens. C’est en tout cas l’espoir de son président Mickaël Bertansetti qui s’est confié à nos confrères de BFM Paris

Linas-Montlhéry a envie de croire en l’exploit contre Lens

Un an après avoir poussé l’Amiens SC aux tirs au but et trois ans après un match de gala contre le PSG, le club de National 3 de Linas-Montlhéry va à nouveau accueillir un club professionnel pour le compte des 1/32es de finale de coupe de France, en l’occurrence le RC Lens. « On connaissait déjà Lens avant le match de Paris, on savait que la tâche allait être très compliquée. On se doute que ça va l’être encore plus mais on se prépare à une belle fête et on fera de notre mieux pour bien figurer », promet Mickaël Bertansetti. Ce n’est pas parce que Lens va faire tourner que ce sera plus facile il y a des joueurs qui voudront montrer des choses. Je souhaite qu’on se concentre d’abord sur nous, pour faire un beau match. »

Avant ça, le pensionnaire de National 3 doit déjà s’atteler à organiser un match de coupe de France délocalisé au stade Robert-Bodin de Bondoufle. Tout sauf une mince affaire, même pour un club désormais rodé à ce type d’événement. « C’est une organisation assez lourde qui nécessite que tout le petit noyau autour du club se mobilise, avec le soutien des collectivités à commencer par le Département sans lequel on aurait du mal à organiser ce genre de mobilisation », concède le président de Linas-Montlhéry. Reste que « la médiatisation sur la coupe de France apporte beaucoup de lumière sur le club ». « On s’en était déjà rendu compte contre le Paris Saint-Germain il y a trois ans. On s’est aussi aperçu que le club a beaucoup évolué grâce au coup de projecteur de la coupe de France. On a toujours hâte de vivre ce genre de moment. »

Le tout avec l’espoir de faire tomber la sensation de la Ligue 1, à savoir une équipe du RC Lens qui vient tout juste de s’offrir le scalp du PSG. Maintenant, la coupe de France est aussi la compétition de tous les possibles et le club artésien sait pertinemment que le moindre relâchement pourrait se payer cash face à Linas-Montlhéry. 

Source : BFM Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *