Maurizio Jacobacci (Grenoble) : « Le match sera serré, peut-être fermé »

En reconstruction suite aux playoffs atteints la saison passée et le départ de Philippe Hinschberger, remplacé par Maurzio Jacobacci, Grenoble a mis longtemps avant de se lancer mais fait figure désormais de poil à gratter dans le milieu de tableau. Présentation de l’adversaire de l’USL Dunkerque pour cette rencontre de la quinzième journée de Ligue 1.

La dynamique

Bon dernier après quatre journées, on se demandait si Grenoble avait alors parfaitement digéré les playoffs de la saison passée mais également le départ de Philippe Hinschberger qui avait répondu favorablement aux sirènes d’Amiens durant l’été. Excellents au Stade des Alpes, les Grenoblois ont bâti leur retour au classement sur leur force à domicile. En effet, avec quatre victoires, un nul et deux défaites – dont la plus récente lors de leur dernière réception face à Dijon – les Isériens sont parmi les meilleures formations sur leurs terres. Dunkerque est prévenu, il n’est pas simple de se déplacer chez l’actuel onzième !

Le joueur à suivre

Rare cadre à être resté au GF38 cet été, Yoric Ravet est un élément majeur du système de Maurizio Jacobacci. Titulaire indiscutable, l’offensif grenoblois n’a raté que deux matches sur quatorze jusqu’à présent mais a surtout déjà inscrit quatre buts et délivré deux passes décisives, étant impliqué directement sur près de 50% des buts inscrits par Grenoble en 2021/2022. Décisif.

La déclaration

« On joue Dunkerque qui joue très bien qui a pris 13 points en 5 matchs, qui tourne à plein régime. Le match sera serré, peut-être fermé donc il faudra être patient. Ils ont des gabarits puissants donc sur les coups de pied arrêtés on devra être vigilant, on le sait. Et puis c’est aussi une question d’état d’esprit avec des efforts à faire, on va devoir cravacher et pousser l’adversaire à l’erreur. On n’a encore jamais gagné 2 matchs de suite donc on veut vraiment faire un résultat au Stade des Alpes qui nous permettrait aussi de souffler par rapport aux adversaires qui jouent derrière nous.« 

Maurizio Jacobacci (entraîneur de Grenoble)

Le mercato

Ils sont arrivés : Giorgi Kokhreidze (attaquant, Saburtalo) ; Manuel de Iriondo (milieu, Poli Iasi) ; Orges Bunjaku (milieu, Bâle) ; Alex Gersbach (défenseur, Aarhus) ; Olivier Boissy (attaquant, Salitas) ; Yannick Marchand (milieu, Bâle, prêt) ; Joris Correa (attaquant, Chambly) ; Franck Bambock (milieu, Maritimo).

Ils sont partis : Moussa Djitté (attaquant, Austin) ; Charles Pickel (milieu, Famalicão) ; Kristófer Kristinsson (attaquant, SönderjyskE) ; Jérôme Mombris (défenseur, Guingamp) ; Willy Semedo (attaquant, Pafos) ; Terell Ondaan (attaquant, Craiova) ; Jessy Benet (milieu, Amiens) ; Harouna Abou Demba (défenseur, sans club).

Fins de prêts : Kevin Tapoko (milieu, Beer-Sheva).

Le chiffre

14 – Après un début de saison catastrophique, le GF38 s’est brillamment réveillé. Alors qu’ils n’avaient pris que quatre points en un mois et demi de compétition, les Grenoblois en ont pris quatorze sur les huit derniers matches et ne pointent plus qu’à six points des playoffs qu’ils avaient atteint la saison passée.

Le groupe grenoblois pour affronter l’USL Dunkerque

Maubleu, Salles (g.) – Monfray, Gaspar, Nestor, Néry, Gersbach, Sylvestre-Brac, Abdallah – Bambock, Belmonte, Michel, Bunjaku, Cissé – Kokhreidze, Henen, Anani, Diallo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.