Mathis Lachuer (Amiens SC) : « Ne pas prendre Grenoble à la légère »

Mathis Lachuer Amiens SC
Christophe Saidi/FEP/Icon Sport

Frustré par le match nul à Dunkerque, Mathis Lachuer ne veut pas voir l’Amiens SC terminer la saison en roue libre. D’autant que cela pourrait se payer cash pour une équipe qui doit encore affronter Paris et Auxerre, deux équipes en course pour décrocher le dernier ticket direct pour la montée en Ligue 1. Avant ça, il faudra faire face à Grenoble, une équipe en forme et à ne pas prendre à la légère selon le milieu de terrain amiénois. Entretien.

Mathis, l’envie est-elle encore présente à l’Amiens SC en cette fin de saison ? 

Franchement, oui. Même aux entraînements, ça se sent. On n’est pas en total relâchement. Il y a une saison à terminer, un club à respecter, un maillot à honorer. Il faut respecter les gens qui travaillent au quotidien pour nous mettre dans les meilleures conditions et nos supporters qui sont présents à chaque match.

Il ne faudrait pas que la saison se termine comme elle avait démarré…

C’est vrai qu’on revient de loin. J’ai beaucoup joué au début, ce n’était pas simple. On sait que c’est compliqué de gagner des matches en Ligue 2. Même si c’est la fin de saison et qu’on n’a plus rien à jouer, c’est important d’entretenir une dynamique positive, de gagner des matches de Ligue 2. Il ne faut jamais galvauder ça. On a un club à respecter sur les trois matches qui restent à disputer.

Que pouvez-vous ambitionner sur ce match à Grenoble, qui reste sur trois victoires consécutives

Ce serait bien de gagner un match à l’extérieur, là où on a eu beaucoup de mal depuis le début de la saison. Je le dis comme je le pense, chaque match est important. De mon jeune âge, chaque match est un apprentissage et dans ce contexte on court toujours après la victoire. Maintenant, j’ai vu que Grenoble tournait bien. J’ai un bon ami là-bas, Abi (Abiezer) Jeno (ndlr : blessé, il ne jouera pas ce match), du coup j’ai regardé leurs matches dernièrement. C’est une équipe qu’il ne faudra pas prendre à la légère si on veut aller chercher les trois points.

Propos recueillis par Romain PECHON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.