Mathis Lachuer (Amiens SC) : « L’occasion de montrer que tout le monde tire dans le même sens »

Lachuer Amiens SC
Le 11 HDF

Titulaire en défense centrale pour dépanner en raison de l’absence de Matéo Pavlovic, Mathis Lachuer a apprécié la performance de l’Amiens SC face à Anzin et a surtout mis en avant l’état d’esprit affiché par le pensionnaire de Ligue 2.

Un gain de confiance

« Physiquement, la différence s’est faite ressentir. On s’entraîne tous les jours, on est professionnel. C’était à nous de mettre plus de rythme en deuxième période et d’être plus efficace offensivement pour marquer parce que c’est comme ça que la confiance va venir. En championnat, il faut maintenant faire pareil pour engranger le plus de points possibles. On ne s’est pas affolé à la mi-temps mais on s’est dit qu’on devait être efficace parce que le haut niveau, c’est ça ! On n’a pas su l’être en première mais en deuxième, Tolu et les offensifs ont fait le boulot et on repart avec la victoire.

Il y a eu beaucoup d’occasions et j’ai dit à Tolu de ne pas jouer facile, d’être plus tueur parce que c’est comme ça qu’il va progresser et nous faire gagner des matches. Anzin a été valeureux, a fait son match. On savait qu’il fallait mettre du rythme pour les faire courir et les épuiser. En deuxième mi-temps ça s’est vu et on en a profité pour mettre des buts. C’est mon vrai premier match de coupe parce que l’an dernier c’était particulier. Ca fait plaisir, il y avait une bonne ambiance, félicitations aux supporters d’Anzin qui sont venus en nombre et merci aux nôtres d’être venus, ils ne lâchent pas.

Ce que l’on peut garder pour le championnat c’est qu’on a marqué des buts et l’état d’esprit. Je n’ai pas vu un mec lâcher aujourd’hui. On était tous concentrés. Notre boulot était de gagner, on veut gagner tous les matches parce qu’on est professionnel et c’est comme ça qu’on va progresser. C’était l’occasion de montrer que tout le monde tire dans le même sens. Tout le monde avait le bon état d’esprit, même les remplaçants. On était tous conscient qu’il fallait gagner, on l’a fait, et il faut maintenant faire la même chose au Havre. Je préfère être au milieu de terrain, mais j’ai dépanné en défense parce que le coach l’a demandé. »

Propos recueillis par Romain PECHON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.