Mathis Lachuer (Amiens SC) : « Ce n’était pas un grand match »

Mathis Lachuer Amiens SC
Panoramic

Entré à l’entame du dernier quart d’heure, Mathis Lachuer a participé à l’un des pires matches de la saison de l’Amiens SC. Si le milieu de terrain reconnaît que le spectacle proposé n’était pas à la hauteur, il considère que plusieurs facteurs peuvent expliquer cette triste prestation. Entretien. 

Mathis Lachuer, ce match ne restera pas dans les annales…

Non, ce n’était pas un grand match mais on était à dix contre onze. On prend un carton rouge d’entrée et c’était compliqué de courir comme ça à la trente-septième journée, sachant qu’on a eu une série de matches incroyable juste avant. On revenait sur une semaine normale, mais c’était compliqué.

Oswald Tanchot (Amiens SC) : « On n’a pas pu aller de l’avant »

C’était finalement dur de faire mieux qu’un 0-0 ?

Je pense qu’il y a des situations où l’on doit faire mieux, notamment techniquement. Même si les jambes sont lourdes parce que c’est la fin de saison, on doit mieux faire pour essayer de marquer, gagner mais surtout emballer le match.

Est-ce que vous vous attendiez à avoir autant de possession ?

Je m’attendais à ça parce que Niort jouait pour sa survie en Ligue 2 et ils n’allaient pas trop se découvrir, surtout qu’ils ne sont pas trop en confiance. Ils ont perdu beaucoup de matches à l’extérieur, c’était dur pour eux de voyager donc on s’attendait à avoir beaucoup le ballon. Une fois à dix, on s’attendait plus à courir, mais quand on a vu qu’on avait le ballon, on n’était pas surpris parce qu’on doit toujours être attentif pour pouvoir faire mieux avec le ballon.

[J37] Amiens SC – Niort : les notes du match

Il est temps que la saison se termine…

Il y a beaucoup de joueurs qui sont émoussés mais c’est à nous, les jeunes, de prendre les rênes. A nous de porter le groupe vers le haut. On est très nombreux cette année, et c’est à nous de pousser tout le monde. On est un groupe soudé, et même si on est émoussés physiquement, c’est mentalement qu’on doit faire la différence. Il reste un dernier match à Nancy et c’est à nous de faire le maximum pour gagner ce match.

Propos recueillis par Romain PECHON

Un commentaire

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.