Mathieu Vallois (SC Abbeville) : « Un très très gros défi ! »

Mathieu Vallois SC Abbeville

Frappé par une incroyable fragilité défensive avant la trêve, avec plusieurs avantages au score gâchés, le SC Abbeville démarre 2022 par un match en retard à Longueau, qui n’a perdu qu’un seul match depuis le début de saison. Un match périlleux mais également exaltant pour Mathieu Vallois, qui croît en l’insouciance de son groupe pour ne pas repartir bredouille. Entretien.

Dans quel état d’esprit êtes-vous au moment d’affronter un adversaire qui réussit son début de saison ?

Il a fallu qu’on se vide la tête des deux gros faux-pas pour terminer l’année 2021 avec cinq points de perdus contre Outreau et Gravelines. On avait besoin d’une coupure, de penser à autre chose. Je leur ai laissé quinze jours sans venir au stade mais avec un peu de travail à faire à la maison sur la deuxième semaine. On a repris le 3 janvier en se disant qu’il fallait oublier la fin d’année et surtout penser au début de saison qui était très bien au niveau du comportement, du jeu et des résultats. Les joueurs l’ont très bien fait, on a bien bossé pendant ces quinze jours avec un match de préparation à Breteuil (ndlr : remporté 5-4). On aborde ce match comme chaque match après une petite trêve et je pense que les voyants sont au vert pour essayer d’engranger un voire trois points.

Est-ce un match particulier ?

Peut-être pour certains joueurs qui connaissent du monde à Longueau et vice-versa mais pour moi, pas plus que ça. On va avoir affaire à une très bonne équipe, un très bon collectif avec de très bons joueurs d’expérience. C’est une belle équipe qui a été bâtie par Sébastien Léraillé qui fait du bon boulot depuis quelques années. Aujourd’hui, il a vraiment une belle équipe pour performer dans ce championnat de Régional 1.

Est-ce que ça peut être un désavantage de ne pas avoir eu ce match de remise en route comme Longueau a pu avoir face à Camon ?

Peut-être, oui, mais on a fait un match amical à Breteuil aussi qui était plus une revue d’effectif avec dix-huit joueurs. On voulait reprendre plaisir à jouer ensemble, chose qui a été faite sur les trois-quarts du match. Après, le temps a fait que ça a pu être compliqué de jouer au foot à certains moments, mais le but de ce match de préparation était de se retrouver, se préparer à nouveau à la compétition et d’être tous ensemble dans un vestiaire. Il peut y avoir un léger avantage pour Longueau à avoir fait ce match mais on ne va pas se cacher derrière ça.

Signeriez-vous pour un 0-0 ?

Je signe, oui ! Je pense que l’on peut être capable de ne pas encaisser, mais j’ai du mal à croire que l’on ne marquera pas. Ca ferait énormément de bien à toute l’équipe de ne pas encaisser, même si on finit sur un 0-0. Marquer, on est conscient que l’on peut le faire contre n’importe qui à n’importe quel moment, mais notre solidité défensive s’est évaporée au fil de la saison, je ne sais pas pourquoi. A l’entraînement, on accentue le travail et le repli défensif, le harcèlement du porteur de balle. Je sais que les joueurs sont capables de le faire parce qu’on l’a fait l’an dernier ou en début de saison. Ca va revenir et je pense que l’efficacité défensive et que l’on sera capable d’être très solide sur cette deuxième partie de saison.

C’est le fil conducteur de ce dernier mois et demi…

Aujourd’hui, on le travaille sans le dire. On bosse sur certaines phases défensives avec des petits jeux, des exercices, en faisant comprendre que si untel ne fait pas tel effort, ça va foirer au niveau du collectif mais sans forcément appuyer sur le fait qu’on en a pris quatre contre Outreau, trois face à Loon-Plage. On ne parle pas du négatif et on essaye de les amener sur un comportement défensif qui deviendrait beaucoup plus naturel que ce qu’il est aujourd’hui.

Vous allez affronter la meilleure défense du groupe…

La solidité défensive de Longueau est due à leur force collective. Ils n’ont pas forcément la meilleure charnière centrale du groupe, sans la critiquer, mais ils ont l’un, voire le, meilleur collectif bâti par Sébastien Léraillé depuis quelques années. Aujourd’hui, il récolte tout ce qu’il sème depuis quelques temps. Il a des mecs d’expérience, a intégré quelques jeunes mais aussi deux ou trois recrues. Il n’a pas les meilleures défenseurs mais il a le meilleur collectif de R1.

C’est donc un sacré défi qui vous attend…

C’est un très très gros défi, oui ! Parfois, la jeunesse fait qu’on peut avoir peur de certaines choses, mais depuis la reprise, elle fait qu’on est un peu inconscient. Ils ont la dalle et j’espère que ça va exploser dimanche pour que l’on renverse cette équipe de Longueau. Ils n’ont rien à prouver parce qu’on est tous conscient qu’ils ont les qualités pour rivaliser avec n’importe quelle équipe de R1 mais peut-être que ce petit derby va leur permettre de comprendre qu’on est à notre place.

Tous propos recueillis par Romain PECHON

ESC LONGUEAU – SC ABBEVILLE

7ème journée de Régional 1

Dimanche 16 janvier, 14h30

Stade Emile-Noël, Longueau

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans cet article ? Contactez la rédaction en précisant le titre de l'article

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires