Mathieu Vallois (SC Abbeville) : « Très satisfait de ce match nul »

Vallois SC Abbeville

Mené au score en début de match puis dans les arrêts de jeu, le SC Abbeville est parvenu à décrocher le point du nul sur la pelouse de Longueau et son entraîneur, Mathieu Vallois, s’en réjouit après une fin d’année 2021 cauchemardesque.

Vous êtes passé par toutes les émotions !

Juste avant le match, j’étais sur le terrain avec mon capitaine et Thibault Martin et je leur ai dit « on signe pour le même épisode que l’an dernier, ça pourrait être sympa ». Je pense qu’on ne s’est pas trompé de beaucoup ! On a fait preuve de beaucoup plus de solidité défensive qu’en décembre. On a réglé le tir grâce à une prise de conscience collective. Les jeunes l’ont compris, l’ont fait et avec nos flèches offensives on peut faire mal à tout le monde. Ne pas prendre de buts, je pense qu’on peut le faire. En marquer, je suis persuadé à 200% qu’on le fera contre tout le monde parce qu’on a une force offensive qui est très haut placée en R1.

Vous croyez donc au maintien…

J’y crois depuis le début ! Je crois en eux, en nous. Ca fait plaisir. On appréhendait ce match après ce qu’il s’était passé en décembre mais on a bien travaillé, bien reposé sur ces quinze jours de janvier, la preuve en est aujourd’hui. Même à la 90è, j’ai certains joueurs qui étaient encore frais et on aurait même pu accrocher les trois points mais on ne va pas s’enflammer. On est très satisfait de ce match nul.

C’était important d’aller chercher ce point au bout du temps additionnel…

A la 92ème, quand l’ancien de Longueau (ndlr : Romuald Lemaire) marque ce but, je vois les têtes de mes joueurs qui sont de suite tombées. Je leur ai dit qu’il restait cinq minutes, avec un petit mensonge à l’appui, qu’on ne pouvait pas lâcher maintenant après ce qu’ils venaient de faire et ils l’ont encore fait, comme l’an dernier, et ça fait vraiment du bien. Je pense que l’on va vivre une belle petite semaine de travail, tranquille et sereine pour jouer au Pays de Cassel, en espérant que le match ne soit pas reporté.

Ce point permet-il de ne pas tuer le moral du groupe ?

Surtout avec ce qu’il s’est passé en décembre, oui. Si on avait perdu de cette façon en décembre, je pense que le moral n’aurait pas pris un gros coup, mais aujourd’hui, avec ce qu’il s’est passé sur ce mois, je pense qu’on avait vraiment besoin d’accrocher quelque chose. C’est chose faite aujourd’hui et ça fait vraiment du bien.

Cette abnégation doit être le fil conducteur de la deuxième moitié de saison…

C’est ce que je dis tout le temps aux joueurs ! On a un groupe jeune, qui a besoin d’apprendre et il y a des tâches, notamment défensives, à effectuer et on a de l’énergie à donner. On a clairement pas le meilleur effectif de R1 en termes de noms, mais on est en train de bâtir un groupe, une équipe. J’avais envie de repartir de Longueau et qu’on me dise que j’ai un bon groupe, pas forcément des bons joueurs. Je n’ai pas envie qu’on me signale qu’untel ou untel est bon, je veux qu’on me dise que j’ai une putain d’équipe et que ça se voit qu’ils sont soudés.

On entend souvent qu’Abbeville est trop tendre pour rester à ce niveau…

C’est ce que l’on entend depuis notre remontée il y a deux ans. Repartir avec des jeunes, ça a du bon, ils en profitent, prennent du temps de jeu, de l’expérience mais il y a aussi des mauvais moments et des fautes d’inattention. Aujourd’hui, on est sûr de nos qualités et on l’a prouvé aujourd’hui même si on n’avait pas forcément besoin de prouver après notre début de saison. Il y a eu ces deux erreurs contre Outreau et Gravelines mais j’espère qu’elles sont effacées dans les têtes et qu’on va repartir de l’avant dès la semaine prochaine.

Est-ce que ce nul a un petit goût de victoire ?

Ah c’est sûr que oui au regard du scénario et de l’adversaire ! Pour moi, Longueau est un très bel effectif, c’est une des plus belles équipes de R1. Ils ont un jeu assez léché avec des joueurs d’expérience. Je pense que l’absence de Demetz leur a fait du mal et tant mieux pour nous. Aujourd’hui, face à Longueau, ça fait du bien aux garçons d’accrocher ce nul.

Il va maintenant falloir franchir un cap à Delique pour se maintenir…

Il faudra déjà retrouver de la solidité défensive. A mon goût, on prend trop de buts à domicile. Est-ce qu’il y a un relâchement ? Est-ce qu’on s’enflamme ? Aujourd’hui, même après l’égalisation on a du mal à se dire d’attendre la mi-temps et après on repart. On est à 2000 à l’heure tout le temps. Ca a du bon, mais il y a des fois où ça fait mal. Si on prend un but juste avant la mi-temps, je pense que je les perds. Peu importe ce qu’il se passe, il ne faut pas s’enflammer, mais dès qu’il y a un peu de monde en tribunes et que ça crie, ils ont tendance à vouloir donner toujours plus. C’est la jeunesse, il faut leur apprendre à se canaliser et je pense qu’ils vont progresser là-dessus.

Propos recueillis par Romain PECHON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.