Mathieu Vallois (Abbeville) : « Beaucoup de déception et même de l’abattement »

Mathieu Vallois SC Abbeville

Pourtant en tête après sept petites minutes de jeu et évoluant toute la seconde période à onze contre dix, le SC Abbeville de Mathieu Vallois a perdu de précieux points en étant rejoint dans les dernières minutes de la rencontre.

Le scénario doit énormément vous frustrer…

Il y beaucoup de déception, même de l’abattement. On fait de nouveau une belle première mi-temps en respectant les consignes, en faisant ce qu’il y a à faire, en défendant correctement. On marque ce but qui nous fait du bien, Gravelines prend un rouge juste avant la mi-temps et on se dit que le plus dur est fait. A la mi-temps, je suis très dur avec eux en disant que rien n’est fait, qu’il faut continuer à défendre, ne rien changer mais on a complètement déjoué. Est-ce que c’est la peur de mal faire ? Je ne sais pas. On recule alors qu’on est à onze contre dix, et Gravelines est récompensé parce qu’ils le méritent sur cette deuxième mi-temps. Ils égalisent dans le temps additionnel.

Les scénarios se répètent…

Le match d’Outreau, je n’avais pas voulu l’aborder pendant la causerie parce que je n’allais pas remuer le couteau dans la plaie, il fallait faire abstraction. A la mi-temps, je leur ai dit de faire attention parce qu’on a des souvenirs très proches qui nous disent qu’il ne faut pas relâcher, qu’il faut continuer à travailler collectivement, que l’on continue à aller de l’avant. Je pensais que le message était compris mais j’ai l’impression que certains de mes joueurs étaient tétanisés et avaient peur de mal faire. Je ne pense pas que ce soit un mauvais état d’esprit, c’est plus la peur qui les envahit. La jeunesse n’excuse pas tout. Les scénarios se suivent et se ressemblent. L’égalisation en toute fin de match nous fait très mal.

Ne payez-vous pas l’inexpérience et la jeunesse de votre équipe ?

Peut-être, oui ! Nous sommes un groupe jeune, très jeune, et peut-être qu’on aurait dû tout fermer en fin de match, que l’on aurait dû défendre à cinq, six ou sept. On ne l’a pas fait correctement, on ne se dépense pas correctement comme on devrait le faire. Ce sont des jeunes joueurs et peut-être qu’il y a un manque d’expérience dans les dernières minutes qui nous fait défaut. A contrario, il y a des périodes où ça nous sert, comme contre Loon où la jeunesse était dans l’inconscience et nous a fait aller à l’abordage et nous a permis d’arracher la victoire. Là, à 1-0, même à onze contre dix, on doit défendre davantage, se replier beaucoup plus vite. La jeunesse fait peut-être qu’on ne le fait pas.

A la trêve, quel bilan tirez-vous de la saison ?

Il y a un mois, on était très bien au niveau comptable et du jeu, là, malheureusement, les deux derniers matches changent la donne parce qu’on doit avoir cinq points supplémentaires. On ne les a pas. On va se reposer dans un premier temps et après on se remettra au boulot. On verra tous ensemble ce qui est allé ou non et on corrigera ça ensemble. J’ai confiance en mes joueurs mais c’est clair que sur les deux derniers matches à domicile on perd cinq points. C’est le foot, c’est comme ça. On ne va pas tout changer aujourd’hui. On va travailler en espérant que les têtes soient remises à l’endroit en janvier.

La trêve pourrait faire du bien pour soigner les têtes…

Tout à fait. On doit oublier ce qu’il vient de se passer, il n’y a rien d’autre à faire pour repartir de l’avant.

Tous propos recueillis par Romain PECHON

SC ABBEVILLE – GRAVELINES : 1-1 (1-0)

8ème journée de Régional 1

Stade Paul Delique, Abbeville

Arbitre : M. Autin

BUT : Pavie (7′) pour Abbeville ; Salami (90’+1) pour Gravelines

Expulsion : Pelc (45′) pour Gravelines

SC ABBEVILLE : Pelissier – Wyka V, Postel, Pegard, Delafosse – Agnes, Savoy, Mette – Wyka A, Pavie, Hecquet.

Entrés en jeu : Poulin, Seret, Martin.

Entraîneur : Mathieu Vallois.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans cet article ? Contactez la rédaction en précisant le titre de l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *