Match nul frustrant pour le LOSC en Bretagne

Adam Ounas LOSC
Franco Arland/Icon Sport

Sur la lancée de l’enchaînement de matches en Ligue 1, le LOSC se déplaçait ce mercredi à Brest. Comme à leur habitude, les Dogues ont eu la main sur le ballon la majorité du temps, mais ont eu du mal à concrétiser. Pire : Brest a bien failli ouvrir le score si la barre de Lucas Chevalier n’avait pas tenu. Nouveau coup d’arrêt pour Lille en championnat.

Le LOSC pousse, mais Brest tient

Un homme lance la rencontre : Adam Ounas. En effet, l’ailier algérien est bouillant sur son côté droit. Sa fougue lui permet d’obtenir un coup franc bien placé (5′). Néanmoins, celui-ci n’est pas bien exploité. La première frappe cadrée vient de Carlos Baleba, mais elle atterrit dans les gants de Marco Bizot. À la suite de cette action, le contre brestois a bien failli aboutir, mais Lucas Chevalier est vigilant. À la 9e minute, les Dogues ont bien cru ouvrir le score par Jonathan David, idéalement servi dans la surface par Benjamin André, d’un ballon en cloche. C’était sans compter sur Hérelle qui s’interpose et la met en corner.

Dans la globalité, Brest tient bien face aux assauts du LOSC, qui sont pour le moment avortés. Les occasions se font rares et le jeu est plus haché, avec plus de fautes. C’est ce moment que choisit Ismaily pour déborder le côté gauche, centrer en s’effondrant afin de trouver David. Si le Canadien coupe le ballon au premier poteau, les Brestois le tiennent bien et la frappe n’aboutit pas (24′). Après un gros temps mort, Rémy Cabella obtient la faute en étant bien placé pour un coup franc. Adam Ounas décide de le centrer, mais Marco Bizot assure. Sur une sortie peu académique, le gardien brestois sort avec son pied et dégage loin le ballon (36′).
Les locaux sont sollicités, mais ils tiennent bon. Juste avant la mi-temps, Bizot s’illustre sur l’occasion la plus franche de la première période. Dans la surface, Rémy Cabella décoche une frappe écrasée, mais le gardien de Brest se couche et la dévie du bout des doigts (43′). Ce n’est pas faute de pousser pour le LOSC, mais difficile de percer la défense bretonne.

De la frustration pour Lille

Après avoir réellement lancé la première période, Adam Ounas est de nouveau l’élément déclencheur. En effet, il crée plusieurs débordements qui ont bien failli être utiles à ses coéquipiers. Cependant, c’est bien le Stade Brestois qui aurait pu ouvrir la marque par Steve Mounié. Parfaitement servi au centre sur un contre, il est démarqué et place sa tête qui heurte la barre de Lucas Chevalier (56′). C’est une véritable frayeur pour le LOSC, qui ne concrétise pas ses opportunités et se retrouve menacé.

Les duels sont intenses et tout se joue au milieu de terrain, ce qui atténue un sentiment d’abattement. Pourtant, Adam Ounas crée le plus possible avec le ballon, ce qui a failli payer. En effet, à la 70e minute, l’un de ses centres trouve un Lillois qui repique dans la surface directement pour Rémy Cabella. Ce dernier place sa tête qui rentre, mais le hors jeu est signalé par Monsieur Vernice. Après vérification de la VAR, le but est bel et bien refusé. Sur une mauvaise relance d’Ismaily, Franck Honorat profite de l’occasion pour tenter une frappe, qui passe au-dessus (77′). Cinq minutes plus tard, Rémy Cabella crochète dans la surface pour éliminer un défenseur brestois, tente une frappe (ou un centre), facilement capté par Bizot.
À une minute de la fin du temps réglementaire, Rémy Cabella est au corner, trouve presque Djalo qui repasse le ballon à Leny Yoro. Le défenseur tire, mais sa frappe est déviée. Néanmoins, elle revient sur un autre Lillois, mais c’est une deuxième frappe contrée.

Si les hommes de Paulo Fonseca ont poussé et ont eu la main mise sur le ballon, cela n’aura pas suffi. Le bloc bas des Brestois ainsi que leur réalisme leur ont permis d’arracher un point aux Dogues. Au classement, le LOSC pointe provisoirement sixième à quatre points du Top 4. Quant au Stade Brestois, il demeure relégable à un point d’Ajaccio.

Pavel CLAUZARD

Brest – LOSC : 0-0 (0-0)

18e journée de Ligue 1 Uber Eats

Stade Francis le Blé, Brest ; 11 542 spectateurs

Arbitre : M.Vernice

Buts : X

Avertissements : X

Brest (4-4-2) : Bizot – Lala (Fadiga, 88′), Chardonnet (c.), Hérelle, Duverne (Brassier, 88′) – Camara (Camblan, 89′), Lees-Melou, Belkebla, Pereira Lage (Le Douaron, 51′) – Mounié (Slimani, 75′), Honorat

Remplaçants : Blazquez (g.), Coudert (g.), Dari, Brassier, Fadiga, Magnetti, Slimani, Arconte, Camblan, Le Douaron

Absents : Del Castillo (mollet), Karamoko (genou), Cardona (choix de l’entraîneur)

Entraîneur : Eric Roy

LOSC (4-2-3-1) : Chevalier – Diakité, Yoro, Djalo, Ismaily – André (c.), Baleba (André Gomes, 73′) – Ounas (Weah, 83′), Cabella, Angel (Bayo, 73′) – David

Remplaçants : Jardim (g.), Jakubech (g.), Alexsandro, Ramet, André Gomes, Zhegrova, Weah, Bayo, Virginius

Absents : Gudmundsson (reprise), Fonte (adducteurs), Bamba (mollet), Martin (adducteurs), Lihadji (choix de l’entraîneur)

Entraîneur : Paulo Fonseca


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *