L’USL Dunkerque se doit de se relever

USL Dunkerque Rocheteau
Anthony Bibard/FEP/Icon Sport

Le navire de l’USL Dunkerque est en train de chavirer. Invaincus pendant le mois d’octobre, les Maritimes sont tombés coup sur coup lors des trois derniers matches. Le tout avec un manque de hargne sur le terrain, comme en témoigne la rencontre à Amiens. Une réaction est attendu face à Auxerre, ce samedi. 

Une équipe en manque de caractère

L’USL Dunkerque va-t-il réussir à s’en remettre ? Les Maritimes n’avancent plus au classement depuis un mois et ont touché le fond face à Amiens, la semaine passée. Les Nordistes se sont inclinés trois buts à zéro dans une prestation qui ne restera pas dans les annales du club. « Après Ajaccio, on avait dit qu’il fallait une grosse remise en question, confie Romain Revelli, l’entraîneur dunkerquois. Quand vous faites le match qui s’est fait à Amiens, c’est qu’elle n’a pas été faite. Ce qui ressort de ce match, c’est qu’on manque de caractère. Maintenant, il faut beaucoup plus d’exigence au quotidien, dans plein de choses. Il faut beaucoup plus de caractère. Cela passera par moins de paroles et par des choix pour les aider à se remettre en question. »

Si Romain Revelli insiste à ce point sur le manque de caractère, c’est parce que l’USL Dunkerque semble manquer de rage sur le terrain. Qualifiés d’équipe de « gentils » par leur entraîneur, les Maritimes n’ont pas démontré une envie infaillible d’aller s’imposer en terre picarde. « Je ne sais pas s’ils l’ont fait par mauvais esprit ou par pression, mais ils ont fait un match amical contre des joueurs d’Amiens qui ont fait un match avec une certaine pression, assure Romain Revelli. Je ne change pas mon analyse : on s’est fait enfoncer. Bien sûr, on fait de bonnes phases de jeu, mais c’est l’histoire de marquer des buts. Sur les derniers matches, nous avons eu dix-sept occasions de buts. Cela veut dire qu’il manque une agressivité, une rage qu’il faut se mettre au quotidien. »

De quoi envisager des changements radicaux dans le onze titulaire de l’USL Dunkerque ? Romain Revelli est prêt à en passer par là. « Le but qu’on prend à la dernière minute à Grenoble, il nous fait basculer de nouveau dans des doutes que l’on a senti dans des matches cohérents, contre Ajaccio ou en Coupe de France. J’essaie de leur expliquer, mais je vois que ça ne marche pas. Alors ça va passer par des choix, car on ne reste qu’à deux points de ce qui est notre objectif : la quinzième, seizième ou dix-septième place. »

Pour tenter de repartir de l’avant, l’USL Dunkerque va devoir puiser les ressources nécessaires pour défaire Auxerre, quatrième du championnat. Une détermination et une hargne sans faille seront impératives pour se sortir de la zone rouge. 

Emilien PAU

USL DUNKERQUE – AUXERRE :

Dix-huitième journée de Ligue 2 BKT

Samedi 11 décembre, 19 heures

Stade Marcel Tribut, Dunkerque

Arbitre : M. Paradis

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans cet article ? Contactez la rédaction en précisant le titre de l'article