L’USL Dunkerque impatient de retrouver son public

USL Dunkerque Tribut
Panoramic/Imago

Dans quelques heures, l’USL Dunkerque va lancer sa deuxième saison consécutive en Ligue 2, en recevant le promu QRM. Le tout avec du public attendu à Tribut, après de trop nombreux mois à huis clos. Un soulagement pour tout un club qui n’a que trop peu pu communier avec ses supporters la saison dernière.

5 000 supporters espérés à terme à Tribut

Trois. Pour son retour dans le monde professionnel après plus de vingt ans d’absence, l’USL Dunkerque n’a pu disputer que trois matches devant du public à Tribut. Alors à l’aube d’une deuxième consécutive de Ligue 2 où – cette fois – les supporters Dunkerquois pourront se rendre au stade sous réserve de remplir les conditions du pass sanitaire, l’excitation se fait ressentir. « Ca leur a manqué d’être au stade mais à nous aussi ! Les voir, les entendre, c’est un réel plus pour nous sur le terrain, apprécie Kevin Rocheteau, qui manquera ses retrouvailles pour cause de blessure. Ils nous motivent, ça va être bien. Ca va faire plaisir d’avoir un peu de public. »

[J1] USL Dunkerque : le groupe retenu pour affronter QRM

Un sentiment partagé par la partie dirigeante. « Ca fait du bien et ça fait presque bizarre parce qu’on avait pris des mauvaises habitudes en entendant régulièrement les entraîneurs parler. Revoir du public nous a donné l’impression que c’était comme une rentrée des classes, surtout sur le match à Cambrai, glisse Edwin Pindi, directeur général du club. On revoyait des visages familiers qui étaient contents de se retrouver. C’est pour ça qu’on fait ce métier, qu’on a décidé de donner des émotions et qu’on a envie de continuer. C’est hyper important de pouvoir partager les choses. On a un projet, mais ce projet n’est pas simplement de voir l’équipe première et le staff, c’est de partager ça avec l’ensemble des gens qui sont partie prenante et nous soutiennent. »

Romain Revelli (USL Dunkerque) : « J’ai fixé des objectifs à court terme »

Après une saison frustrante, l’idée de fréquenter des stades mythiques de l’Hexagone avec du public semble réjouir. « Quand tu es joueur et que tu es en Ligue 2, l’objectif c’est de jouer devant des stades de 10 à 15000 personnes qui sont pleins, et l’année dernière ça ne s’est pas passé avec la crise sanitaire, admet Jérémy Huysman. On jouait dans des stades déserts et c’était compliqué. J’espère que ça va s’améliorer pour que l’on puisse jouer dans des stades pleins. » Néanmoins, le milieu de terrain tourne surtout son regard sur le projet dunkerquois. « On a un nouveau stade en train de pousser et qui va être terminé en janvier 2022 ! On pourra accueillir cinq mille personnes si les règles nous le permettent et ce serait top de jouer à nouveau pour défendre notre ville, notre club devant des supporters. »

Adrien ROCHER

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments