Lucas Chevalier (VAFC) : « Un soulagement accompagné d’une joie »

Lucas Chevalier VAFC
Romain PECHON - Le 11 HDF

Très solide dans les buts, Lucas Chevalier est l’un des joueurs à avoir permis la victoire du VAFC sur Sochaux (1-0), pour obtenir le maintien. Le gardien valenciennois était satisfait après la rencontre, estimant que le maintien en fin de saison procure plus d’émotions. Entretien. 

Lucas, on a plus le sentiment d’un soulagement qu’une grosse joie…

C’est le cas. C’est un soulagement qui est également accompagné d’une joie. On se dit que se maintenir de cette façon procure beaucoup plus d’émotions qu’en milieu de saison. Le maintien est encore plus beau que ce qu’il aurait pu être. Ce sont des saisons comme ça. Ça a été compliqué. Aujourd’hui, je pense que l’on mérite la victoire, on est allé la chercher avec les tripes. Valenciennes doit rester en Ligue 2, c’est sûr et certain.

Vous avez été bien bousculés…

C’est une belle équipe, oui ! Des trois matches que l’on vient de jouer, Sochaux était la meilleure. On a vu des très bons joueurs, ils vont être costauds pour les playoffs. On leur a fait perdre trois points, mais ils sont pour nous et pour le maintien. Les mecs ont été incroyables. Tout le monde a été à son meilleur niveau, était épuisé à la fin du match. C’est bien que ça se termine comme ça.

Vous êtes le spécialiste des arrêts décisifs en fin de match…

Ce sont des arrêts importants, oui, aussi bien à Paris que contre Sochaux. Ce sont des choses qui marquent. Pour viser le très haut niveau, il faut faire ce genre de performance parce que c’est ce qui fait la différence entre le haut et le très haut niveau. Ça m’a réussi, mais peut-être qu’un jour ça ne me réussira pas. Ça prouve plein de choses.

Est-ce frustrant de voir autant de public uniquement pour le dernier match à domicile ?

C’est vrai qu’il y avait du monde et on a vu à quels points Valenciennes était une ville de foot. Dans les gradins, il y avait une belle ambiance. Toute une ville se soulève pour nous parce qu’elle se rend compte à quel point le foot est important à Valenciennes et que c’était primordial de maintenir le club en Ligue 2. Je me réjouis que les gens soient venus parce que la victoire est aussi grâce à eux.

Quel sera l’état d’esprit pour le dernier match à Niort ?

Tout le monde va souffler, déjà. Il reste un match et on joue pour gagner à chaque fois. On sait que c’est un match sans enjeu qui n’aura aucune conséquence sur le classement, mais ça reste du football, c’est notre métier et on jouera.

Propos recueillis par Arthur LASSERON avec Adrien Rocher

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *